25-26 novembre 2017 - Paris

Concert géant

Samedi 25 novembre - 20h30
pour tous

Masterclasses

Samedi 25 et Dimanche 26 novembre - pour les participants

Évangélisation

Samedi 25 novembre - pour les participants

Messe

Dimanche 26 novembre - 14h
pour tous

Forum des éditeurs de chants liturgiques

Dimanche 26 novembre - pour les participants

Volontaires

Cliquez et rejoignez l'équipe des volontaires !

Nos chants n'ajoutent rien à ce que Tu es mais ils nous rapprochent de Toi

Préface commune IV

Concert géant

Samedi 25 novembre - 20h30 - Eglise Saint-Sulpice, Paris

Avec près de 1000 choristes venus de toute la France

Les masterclasses 2017

3 grands thèmes - 30 intervenants d'exception

Technique

Des cours pour se former techniquement

Par Marthe Davost

Ensemble Lux Aeterna

L’objectif de cette masterclass est de permettre aux chanteuses d’améliorer leur technique vocale à partir d’un travail sur la posture et l’attitude corporelle mais aussi le contrôle de la respiration et du soutien, ainsi que la maîtrise des notes de passage.

À partir de vocalises et d’exemples musicaux simples, cette masterclass propose aux participantes des exercices permettant la maîtrise de la respiration dans la gestion du souffle ainsi qu’un travail sur la projection vocale et les nuances.

Elle s’adresse à toutes les sopranes, débutantes ou confirmées, qui souhaitent découvrir ou progresser dans le travail de leur voix.

Biographie

Après des études de violon et de clavecin, c’est à la Maîtrise de Bretagne que Marthe découvre son intérêt particulier pour la voix. Très jeune, elle intègre les chœurs de l’Opéra de Rennes et le chœur Mélisme(s) sous la direction de Gildas Pungier.

Souhaitant poursuivre une formation de soliste, elle entre dans le cursus de musique sacrée à Notre-Dame de Paris (MSNDP) sous la direction de Lionel Sow de 2010 à 2012. Elle poursuit au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (CNSMDP) à partir de septembre 2012 où elle étudie dans les classes de Chantal Mathias et Valérie Guillorit. En 2015, elle obtient une licence mention TB et poursuit dès lors en master. Elle participe aux masterclasses de Margreet Hönig et Janina Baechle et se perfectionne dans les classes de Susan Manoff, Olivier Reboul et Anne Le Bozec.

Marthe aime voyager du chant grégorien à la musique plus contemporaine.

En 2015, elle crée le Chant des Muses de Xu Yi, compositrice chinoise avec le chœur et orchestre de la Sorbonne (COSU) à l’amphithéâtre Richelieu. Le compositeur Christopher Gibert se plaît à écrire tout particulièrement pour sa voix. Elle est très sollicitée pour des récitals autour de l’oeuvre d’Hildegarde von Bingen dont l’ambitus nécessite agilité et souplesse vocale. Elle se produit régulièrement à la cathédrale Notre-Dame de Paris dans le cadre liturgique et lors de concerts de musique sacrée à Notre-Dame de Paris. Elle fait partie de l’ensemble Lux Aeterna qui replace des oeuvres essentiellement baroques dans leur contexte liturgique initial.

Elle a une prédilection pour la mélodie française dont elle aime défendre le répertoire lors de récitals parisiens. Comme soprano léger, elle se complaît de plus en plus dans une vocalité plus lyrique qu’elle est heureuse de donner à entendre lors de ses récitals parisiens.

Par Marine Dautrey

Ensemble Dialogos

L’objectif de cette masterclass est de permettre aux chanteuses d’améliorer leur technique vocale à partir d’un travail sur la posture et l’attitude corporelle mais aussi le contrôle de la respiration et du soutien, ainsi que la maîtrise des notes de passage.

À partir de vocalises et d’exemples musicaux simples, cette masterclass proposera aux participantes des exercices permettant la maîtrise de la respiration dans la gestion du souffle ainsi qu’un travail sur la projection vocale et les nuances.

Elle s’adresse à toutes les alti, débutantes ou confirmées, qui souhaitent découvrir ou progresser dans le travail sur leur voix.

Biographie

Marine Dautrey commence sa formation musicale à la Maîtrise de Bretagne puis à la Maîtrise de Radio France.

Après une maîtrise d’anglais qui l’amène à rédiger un mémoire sur la tradition des chœurs de cathédrales en Angleterre, elle obtient un diplôme de responsable de la communication à l’IRCOM.

Elle mène ensuite plusieurs projets dans le domaine musical et parfait sa technique par un séjour de trois ans à Rome où elle chante au sein de la Capella Musicale della Trinità dei Monti et du Nuovo Coro Sinfonico Lirico Romano.

De retour en France, elle intègre la Maîtrise de Notre-Dame de Paris avec laquelle elle se produit encore régulièrement. Elle est membre de l’ensemble de musique médiévale Dialogos. Elle participe également aux créations des Dei Amoris Cantores.

Par Damien Rivière

Soliste d’oratorio

L’objectif de cette masterclass est de permettre aux chanteurs d’améliorer leur technique vocale à partir d’un travail sur la posture et l’attitude corporelle mais aussi le contrôle de la respiration et du soutien, ainsi que la maîtrise des notes de passage.

À partir de vocalises et d’exemples musicaux simples, cette masterclass proposera aux participants des exercices permettant la maîtrise de la respiration dans la gestion du souffle ainsi qu’un travail sur la projection vocale et les nuances.

Elle s’adresse à tous les ténors, débutants ou confirmés, qui souhaitent découvrir ou progresser dans le travail sur leur voix.

Biographie

Damien Rivière commence ses études musicales au sein de la Maîtrise Sainte-Marie d’Antony, avec laquelle il chante à l’occasion de nombreux concerts en France et en Europe.

Il intègre la classe de chant de Catherine Cardin puis la Maîtrise Notre-Dame de Paris, où il suit une formation complète et aborde un large répertoire allant de la musique médiévale à la musique contemporaine, sous la direction de Lionel Sow et Sylvain Dieudonné, mais aussi de chefs comme John Nelson, Jérôme Correas, Reinhard Goebel et Sir Norrington.

Habitué de la musique ancienne, il chante avec les ensembles William Byrd, Venance Fortunat, Vox Cantoris, Energeia, Les Meslanges ou l’Ensemble vocal de Notre-Dame de Paris. Comme soliste d’oratorio, on l’entend dans le répertoire baroque et classique dans des opéras comme dans des œuvres romantiques ou contemporaines.

En récital, il chante le répertoire grégorien comme la mélodie dans des programmes avec orgue ou piano, en France, aux États-Unis et en Australie.

Sur scène, il incarne un certain nombre de rôles dans les œuvres suivantes : Les Mousquetaires au Couvent de Louis Varney, Alceste de Lully, ou encore Les Tréteaux de Maître Pierre de De Falla.

Il enregistre de nombreux programmes de musique médiévale, renaissance ou baroque avec divers ensembles.

Par Charles Wattebled

Les Chantres de Paris

L’objectif de cette masterclass est de permettre aux chanteurs d’améliorer leur technique vocale à partir d’un travail sur la posture et l’attitude corporelle mais aussi le contrôle de la respiration et du soutien, ainsi que la maîtrise des notes de passage.

À partir de vocalises et d’exemples musicaux simples, cette masterclass proposera aux participants des exercices permettant la maîtrise de la respiration dans la gestion du souffle ainsi qu’un travail sur la projection vocale et les nuances.

Elle s’adresse à toutes les basses, débutantes ou confirmées, qui souhaitent découvrir ou progresser dans le travail sur leur voix.

Biographie

Charles Wattebled commence ses études musicales au sein des chœurs des Petits chanteurs d’Annecy et de Montpellier, avec lesquels il chante à l’occasion de nombreux concerts en France en soliste.

Au conservatoire d’Annecy, il étudie le chant lyrique, l’orgue et se passionne rapidement pour la direction de chœur et d’orchestre.

À 19 ans, il intègre la Maîtrise Notre-Dame de Paris, où il suit une formation complète et aborde un large répertoire allant de la musique médiévale à la musique contemporaine, sous la direction de Lionel Sow et Sylvain Dieudonné, mais aussi de chefs tels que Sofi Jeannin, Jacques Mercier et Fabio Biondi.

Il travaille le chant avec Véronique Roire, Frédéric Bourreau et Christiane Patard et suit les enseignements entre autres de Yves Sotin et Margreet Hönig.

Il aura l’occasion d’enregistrer la création mondiale de Philippe Hersant, les Vêpres à la Vierge.

Étudiant en commerce et histoire, il se destine à travailler dans le management artistique. Il est assistant de production aux Sommets Musicaux de Gstaad sous la direction artistique du violoniste français Renaud Capuçon.

Il est également administrateur d’un nouvel ensemble de solistes parisiens, Les Chantres de Paris.

Par Fabienne Martet & Jacques Cochard (piano)

Jeune Chœur Liturgique

L’animation liturgique consiste à soutenir le chant de l’assemblée pendant la messe en invitant les fidèles à suivre le rythme et la mélodie principale. Cette masterclass a pour but de permettre aux chantres débutants d’apprendre à animer en travaillant leur posture corporelle et vocale lorsqu’ils sont à l’ambon face à l’assemblée.

Cette masterclass s’adresse à tous les animateurs de chant, quel que soit leur niveau, notamment ceux qui souhaitent approfondir leur technique ou qui auraient besoin d’un regard extérieur sur leur gestuelle.

Biographies

Fabienne Martet

Musicologue, chef de chœur et animatrice liturgique, Fabienne Martet se passionne depuis toujours pour le chant liturgique et se consacre à la formation des animateurs en paroisse, des chantres et des chefs de chœur.

Formée à l’Institut supérieur de liturgie, elle a dirigé l’ensemble vocal Cinq Mars.

Elle a créé, il y a quelques années, le Jeune chœur liturgique qui regroupe sur la paroisse Saint-Roch (Paris) une quarantaine de jeunes choristes de 18 à 33 ans. Le chœur a pour charisme de soutenir la prière des assemblées et d’évangéliser par le chant. Il anime tout au long de l’année des célébrations, veillées de prière et d’adoration et enregistre des CD. Son répertoire est très varié.

Fabienne Martet organise chaque été deux stages de formation pour les animateurs et les chefs de chœur : en juillet, les Estivales de chant liturgique à l’abbaye d’Ourscamp avec la Communauté des serviteurs de Jésus et de Marie et en août les Provençales de chant liturgique à la Sainte-Baume avec la communauté des frères dominicains.

En lien avec de nombreux auteurs et compositeurs, elle anime également, trois fois par an, les week-ends « chant et liturgie » à la paroisse Saint-Roch.

 

Jacques Cochard

Jacques Cochard évolue dans le domaine du chant et de la musique liturgique depuis l’âge de 10 ans.

Il étudie le solfège et le piano au CNR de l’île de La Réunion. Diplômé de second cycle en piano, il est titulaire d’un certificat de fin d’études de formation musicale. Il poursuit sa formation au Canada et chante dans le chœur de la communauté religieuse Famille Marie Jeunesse au Québec.

À Paris, il chante dans la schola du grand séminaire et étudie l’orgue auprès de Vincent Rigot, titulaire des grande orgues de Saint-Louis-en-l’Île.

En tant que chanteur, il a participé à plusieurs enregistrements pour la communauté de l’Emmanuel et pour ADF-Bayard Musique.

Actuellement pianiste du Jeune chœur liturgique, il anime de nombreuses célébrations aux côtés de Fabienne Martet. Chantre à la paroisse Saint-Roch, il est également étudiant en lettres classiques à la Sorbonne et maître auxiliaire dans le secondaire à Paris.

Par Olivier Bardot

Ensemble Stella Maris

Cette masterclass technique permet aux participants d’apprendre à chauffer les voix des choristes, battre la mesure et maintenir la pulsation, démarrer et finir un chant, formaliser les nuances, adopter la meilleure posture face à ses choristes…

Elle s’adresse à tous ceux qui veulent reprendre ou monter une chorale ou même perfectionner leur technique de direction. La gestion de l’énergie chorale par le souffle est abordée. Une grande place est laissée à des exercices pratiques.

Biographie

Immergé dans le chant dès l’âge de huit ans, c’est dans le cadre du chœur d’enfants de l’Opéra de Paris qu’Olivier Bardot commence un parcours qui le mènera en concert partout dans le monde, ainsi que sur la scène de Garnier puis Bastille, faisant naître sa double vocation de chef et chanteur.

En 1997, sa rencontre avec Laurence Equilbey dans le cadre du Jeune chœur de Paris s’avère décisive dans sa décision d’entreprendre des études de direction de chœur au Conservatoire de région de Boulogne-Billancourt, d’écriture dans la classe de Pierre Pincemaille et de chant auprès de Marie-Claire Cottin.

Chef assistant de Laurence Equilbey et Geoffroy Jourdain au Jeune chœur de Paris, il participe alors à la création de plusieurs dizaines d’œuvres chorales contemporaines, de Pascal Dusapin à Bruno Mantovani et enregistre l’intégrale de la musique vocale de Thierry Machuel.

En 2001, il fonde à Paris le chœur Stella Maris avec lequel il défend l’exigeant répertoire a cappella de 1850 à nos jours, et dirige à la Cité de la musique dans le cadre de la Biennale d’art vocal, ou encore au Florilège vocal de Tours en compétition internationale.

Passionné par la transmission de son art, Olivier Bardot est professeur de polyphonie vocale diplômé d’État au CRR de Paris, où il intervient auprès du Département supérieur pour jeunes chanteurs, de la classe de direction de chœur et de la Maîtrise de Paris.

Il est également professeur de chant grégorien et de polyphonie au séminaire de la communauté Saint-Martin en Mayenne.

Après avoir assuré la direction du Jeune chœur de Paris avec Henri Chalet de 2010 à 2014, il se consacre désormais au développement de ses propres ensembles.

Par Alix Debaecker

Chœur de Grenelle

Souvent le chef de chœur choisit de mettre l’accent sur la justesse et l’interprétation dans son travail. Or, il existe une dimension plus musicale dans le travail des harmoniques et des couleurs. Celui-ci permet à un chœur de sonner différemment, dans le souci d’une véritable unité vocale et interprétative.

Face à un chœur « cobaye », Alix Debaecker propose un travail technique afin de montrer la manière de faire progresser un chœur dans la couleur vocale qu’il peut proposer.
Cette masterclass s’adresse non seulement aux choristes qui souhaiteraient vivre cette expérience mais également à tous les chefs de chœurs, débutants ou confirmés.

Biographie

Née en 1986, Alix Debaecker a très vite voué une passion à la musique. À l’âge de onze ans, elle intègre la Maîtrise de Radio-France. Au cours de ce cursus exigeant et rigoureux de sept années, elle apprend le chant, le piano, l’analyse, l’écriture ainsi que la direction de chœur avec Toni Ramon.

De 2005 à 2008, elle approfondit sa formation de direction de chœur au CRR de Boulogne-Billancourt et intègre ensuite le CEFEDEM (Centre de formation des enseignants de la musique) où elle obtient son Diplôme d’État en direction de chœur en 2010.

Elle affine son apprentissage dans la classe de Gisèle Fixe (conservatoire du VIIarrondissement) et auprès de chefs renommés tels que Didier Louis (Lumen de Lumine), Denis Rouger (chœur Figure Humaine) et Claire Marchand (Ensemble vocal Intermezzo).

En 2010, elle devient chef de chœur assistante à la Maîtrise des Hauts-de-Seine, où elle assure la formation du chœur d’enfants de l’Opéra national de Paris (250 productions avec 470 enfants par an).

En 2014, elle obtient sa licence de lettres, reprend la direction du chœur de Sainte-Marie-des-Batignolles, intervient auprès des Petits chanteurs franciliens du collège et lycée Stanislas et assure des formations de coaching vocal et de team-building en entreprise.

Elle est aujourd’hui responsable du chœur d’étudiants en cycle spécialisé au CRR d’Aubervilliers et professeur de chant choral au conservatoire de Saint-Cloud.

Son professionnalisme, sa persévérance et ses qualités humaines lui ont permis de fédérer des chanteurs amateurs confirmés et semi-professionnels qui constituent le chœur de Grenelle, dont les perspectives sont aujourd’hui riches en opportunités.

Ce sont ces mêmes qualités qu’elle met depuis longtemps au service de l’Église à travers l’animation de messes, la création et la direction de chorales paroissiales. Elle intervient au stage de musique sacrée à l’abbaye d’Ourscamp pour donner, avec Olivier Bardot, des cours de direction de chœur et de technique vocale.

Par Fabien Barxell

Conférence des évêques de France

La cantillation (ou psalmodie) nous plonge dans la nuit des temps. Elle est un espace entre le « parler » et le « chanter », propice à l’entrée de chacun de nous dans l’univers de la prière.

Ce temps de formation propose de situer son fonctionnement, les outils appropriés, et son utilisation dans la prière, tant personnelle que liturgique.

À la portée de tous, cette masterclass s’adresse à tous ceux qui désirent apprendre à psalmodier aisément et sans erreur.

Biographie

Fabien Barxell est diplômé de l’Université de Strasbourg en musique et musicologie et professeur de musique diplômé d’État dans la discipline « Direction d’ensembles vocaux ». De 1994 à 2012, il est directeur artistique et pédagogique de la Maîtrise de la cathédrale d’Autun, et délégué épiscopal pour la musique liturgique de 2007 à 2012 pour le diocèse d’Autun, Chalon-sur-Saône et Mâcon.

Diplômé du Theologicum, faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Institut catholique de Paris, il est nommé en 2012 délégué diocésain pour la musique liturgique pour le diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo. Il est également depuis septembre 2016 responsable du département musique auprès de la Conférence des évêques de France à Paris.

Le département musique de la Conférence des évêques de France a pour mission d’être l’interface entre les évêques, les éditeurs de musique liturgique, des associations, des groupes ou des personnes porteurs d’initiatives dans l’Église, la presse, les acteurs musicaux de la liturgie, les responsables diocésains de musique liturgique et les départements de musique des pays francophones. Il organise les Journées nationales de musique liturgique et est à la disposition des diocèses pour des formations particulières.

Par Agnès Minier & Marc Pinardel

SNPLS | Paroisse Notre-Dame-de-Grâce de Passy

Souvent éloignés l’un de l’autre pendant la messe, le chantre et l’organiste doivent pourtant s’écouter afin de servir au mieux la liturgie. Cet atelier est organisé autour de mises en situation concrètes.

Cette masterclass s’adresse autant aux jeunes organistes chargés d’accompagner les messes dans leurs paroisses qu’aux chantres et animateurs qui ont parfois des difficultés à suivre le tempo ou l’introduction du chant donnée par l’orgue.

Biographies

Agnès Minier

Enfant, Agnès Minier bénéficie d’un cursus scolaire en horaires aménagés (chant, culture musicale, grégorien et orgue à l’École maîtrisienne des Pays de la Loire) puis intègre le conservatoire national de région d’Angers dans les classes de solfège, piano, analyse et écriture. Elle rejoint le chœur de jeunes filles de la Maîtrise de Radio France où elle a la chance de travailler avec de grands chefs d’orchestre internationaux tels que Seji Ozawa, Kent Nagano et Jean-Claude Casadesus pour des concerts, tournées et enregistrements. Étudiante à la Sorbonne, elle chante dans la Camérata Saint-Louis et obtient en 2006 son doctorat de musicologie. Elle a également bénéficié de coaching d’artistes auprès de Liliana Sallustio, Richard Cross et Marie-Agnès Faure.

En 2001, elle crée Viva Lux (trio de voix de femmes a capella avec Marie Griffet et Caroline Marçot ou continuo avec Olivier Houette, Jean-Baptiste Robin, André Issoire et Philippe Brandeis). Professionnelle depuis 2003, elle chante en soliste et choriste dans des ensembles notamment sous la direction de Valérie Fayet, Geoffroy Jourdain et Lionel Sow.

Enseignante depuis 2007, Agnès a travaillé dans les pôles voix des conservatoires de Mantes-la-Jolie, Sainte-Geneviève-des-Bois et Nogent-sur-Marne, tant auprès d’adultes que d’adolescents et d’enfants.

Depuis 2013, Agnès travaille surtout pour l’Église. Elle se partage entre un temps partiel au service musique de la Conférence des évêques de France (au SNPLS), le service de chantre (messes, obsèques, mariages et baptêmes) pour le diocèse de Paris, l’enseignement auprès de chanteurs liturgiques (stages ANCOLI) et de séminaristes (maisons Saint-Roch, Saint-Denys du Saint-Sacrement, le collège des Bernardins et le diocèse aux Armées) et des concerts. Elle travaille régulièrement avec l’organiste Marc Pinardel, son mari, en liturgie et pour des programmes de concerts de musique sacrée en duo, dans toute la France et en Europe.

 

Marc Pinardel

Depuis l’enfance, Marc est passionné par le clavier et l’improvisation. Il accompagnes ses premières messes seul dès l’âge de 10 ans. Après des études d’orgue, ainsi qu’une licence en musicologie, Marc se tourne vers une carrière de musicien, d’enseignant et de compositeur.

Organiste liturgique, il est suppléant d’Arsène Muzerelle dès l’âge de 19 ans aux grandes orgues de la cathédrale de Reims puis titulaire des grandes orgues de la basilique Notre-Dame de l’Épine (Marne) en 1981. De 1994 à 2001, il est titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de l’Assomption de Passy (Paris), et depuis janvier 2002, des celles de Notre-Dame-de-Grâce de Passy dont il a charge de 5 messes par week-end et une moyenne de 150 casuels annuels (obsèques, mariages, messes hommage).

Totalement autodidacte dans la discipline rigoureuse de l’improvisation, il l’exerce depuis l’enfance aussi bien dans le style baroque ou classique que dans le style jazz. Il est régulièrement sollicité pour accompagner en direct à l’orgue ou au piano de nombreux films. Il remporte, au sein de l’équipe de France (avec Vincent Dubois et Freddy Eichelberger), le premier match d’improvisation franco-canadien organisé, dans le cadre du festival Toulouse les Orgues, en octobre 2006 et a aussi été pianiste de bar chez Maxim’s. Il a enregistré deux disques d’improvisation sur des instruments historiques.

Pédagogue affirmé, il enseigne l’orgue et l’improvisation dans les conservatoires de Saint-Maurice et de Noisy-le-Grand (Val-de-Marne) et anime des stages d’orgue durant l’été à Alès, Toulouse et Nancy. Il est chargé, à la Sorbonne, depuis 2005, du cours d’accompagnement et d’improvisation pour les candidats à l’agrégation de musique et anime des stages de formation à l’improvisation.

Il a été l’invité de l’émission À l’improviste d’Anne Montaron sur France Musique et a participé à l’émission de télévision C’est pas sorcier sur l’orgue.

Compositeur, il écrit des partitions pour le théâtre, le ballet, ainsi que pour de nombreux courts métrages et est l’auteur d’ouvrages pédagogiques édités chez Carisch-Musicom.

Par Benoit Collet

Académie de musique (Jette)

« Je cherche les notes qui s’aiment » (Mozart à son papa à l’âge de 3 ans). Voici le programme de cette masterclass. Muni d’un clavier et d’un paperboard, Benoit Collet donne les principales clés de l’écriture musicale en expliquant les grands principes de l’harmonie.

Cette masterclass s’adresse aux personnes qui souhaitent découvrir la composition musicale et qui ont déjà quelques notions de solfège.

Biographie

Marié et heureux père de trois enfants, Benoit Collet est issu des conservatoires royaux de Bruxelles et de Mons d’où il sort avec de nombreux premiers prix, tant à l’instrument qu’en histoire et en écriture musicale.

Pianiste et claveciniste, il se produit régulièrement en soliste ou en formation de chambre, notamment au sein du duo Milonga qu’il a créé avec la flûtiste Isabelle Jacobs. Comme chambriste, il se produit au clavecin ou au piano avec des ensembles baroques ou modernes.

Professeur à l’académie de musique de Jette (Bruxelles), il enseigne le piano et le clavecin à une quarantaine d’élèves. Il est également titulaire du cours d’histoire de la musique et a lancé une approche de l’écriture musicale assistée par ordinateur. Il a également fondé l’ensemble Anacruz avec lequel il aborde un répertoire varié allant de la musique de film au folklore latino-américain.

Comme compositeur et arrangeur, il est de plus en plus souvent sollicité pour arranger et composer des pièces à destination de spectacles ainsi que de nombreuses pièces à usage pédagogique qui sont fréquemment jouées. Parmi les pièces éditées, figure une petite Pantomime, composée par Mozart en 1783, qu’il a recomposée d’après les quelques fragments retrouvés.

Par Arnaud Peruta

Conservatoire à rayonnement régional de Dijon

Le chant est au solfège ce que le poème est à la grammaire. Il donne vie à ces règles que nous entendons sans les comprendre tant que nous ne les avons pas travaillées, ni expérimentées. En s’appuyant sur des exemples concrets, Arnaud Peruta donne accès à quelques secrets d’un chant bien harmonisé.

Cette masterclass est destinée aux musiciens formés ayant des bases solides en solfège, familiers avec certaines notions (tonalités, modulations, parallélismes) et qui souhaitent approfondir leurs connaissances en écriture musicale.

Biographie

Après avoir commencé un parcours scientifique en étudiant à l’École spéciale de physique et de chimie de Paris, Arnaud Peruta effectue une formation initiale au Conservatoire national supérieur de musique de Paris qui lui permet d’obtenir un diplôme de formation supérieure d’écriture musicale ainsi que les prix d’analyse, de direction de chœur grégorien et d’improvisation à l’orgue.

Son parcours suit de près l’orgue, dans des concerts, comme titulaire ou responsable musical en paroisse, puis comme professeur à l’université de Paris Sorbonne ainsi qu’à l’École nationale de musique de Cachan. Quelques années dans le pays basque ont conduit Arnaud Peruta à diriger le Conservatoire Maurice Ravel Côte Basque et l’Orchestre régional de Bayonne, tout en donnant des cours d’improvisation et accompagnement à San Sebastian, de l’autre côté de la frontière.

Arnaud Peruta dirige aujourd’hui le Conservatoire à rayonnement régional de Dijon. Il est également formateur pour le Centre national de la fonction publique territoriale.

Par Pema Suter & un moine bénédictin

Schola Saint-Grégoire

« L’Église reconnaît dans le chant grégorien le chant propre de la liturgie romaine » (article 116 de la Constitution sur la liturgie du concile Vatican II). L’objectif de cette masterclass à deux voix est de proposer une initiation au chant grégorien ainsi qu’à ses spécificités musicales. Elle comprend le déchiffrage d’une partition à travers des exercices pratiques.

Cette masterclass s’adresse à ceux qui veulent découvrir le chant grégorien à travers une approche à la fois historique et musicale.

Biographie

Pema Suter, convertie, a été baptisée à Pâques 2003 à l’âge de 19 ans et est mariée depuis 2005. Elle se passionne pour le chant et plus particulièrement le chant grégorien, « chant propre de la liturgie romaine » selon le Concile Vatican II (Sacrosanctum Concilium n°116).

En 2007, elle fonde le chœur grégorien de la cathédrale de Grenoble avec une autre passionnée, Anne Darbon. Pour en assurer la codirection, elle suit les 5 années de formation de la Schola Saint-Grégoire du Mans, institut international de musique sacrée placé sous le patronage du Conseil pontifical pour la culture, fondée par un moine de Solesmes. Diplômée en 2014, elle est depuis professeur de cette école de chant grégorien et participe à l’enseignement lors des sessions d’été de la Schola au sanctuaire de Notre-Dame-de-Montligeon.

Par Misora Lee

Chœur Grégorien de Paris

Le chant grégorien, s’il est à la base du chant liturgique de l’Église catholique, est méconnu à notre époque et notamment dans ses aspects techniques. Cette masterclass est l’occasion de pallier ce manque. Elle comprend une mise en voix ainsi qu’une initiation à la manière de chanter le grégorien et au geste.

À travers des exercices pratiques et notamment la possibilité de passer au pupitre, les participants peuvent s’exercer à diriger un chant grégorien. Elle prévoit l’interprétation d’une pièce responsoriale, avec alternance schola/solistes pour chanter à la messe du dimanche.

Cette masterclass s’adresse aux chanteurs qui souhaitent approfondir leur connaissance du chant grégorien ainsi qu’aux chefs de chœur qui voudraient découvrir un style de direction particulier qui leur est encore inconnu.

Biographie

Encore un peu de suspens…

Liturgie

Des enseignements pour approfondir la liturgie

Par Frère Patrick Prétot

Institut Catholique de Paris

Comment être en mesure de comprendre et de préparer une messe à partir de ce qu’on y chante ? Structure fondamentale du chant de la messe (Kyrie, Gloria, Sanctus, Agnus), dialogues et acclamations (psaume responsorial, Alleluia, Credo), chants rituels de la messe (entrée, offertoire, communion, éventuellement envoi) : cette masterclass permet de faire en sorte de comprendre comment les chants peuvent être en adéquation avec la liturgie et porter le cœur du fidèle dans ses prières.

Cette masterclass s’adresse aux animateurs réguliers, chefs de chœur, ou toute personne en charge de choisir les chants pour une messe et qui souhaiterait avoir une approche plus intime de la liturgie.

Biographie

Le Frère Patrick Prétot est moine de l’abbaye de La-Pierre-qui-Vire, docteur en théologie (ICP) et en anthropologie religieuse et histoire des religions (Paris IV-Sorbonne). Il est professeur de théologie sacramentaire et de liturgie au Theologicum, faculté de théologie et de sciences religieuses, de l’Institut catholique de Paris.

Il a dirigé l’Institut supérieur de liturgie (ISL) et la revue La Maison-Dieu ; à l’ISL, il anime un programme de formation pour musiciens d’Église délivrant le Certificat de musique liturgique.

Par Sœur Marie-Aimée Manchon

Collège des Bernardins

Le charisme propre des fraternités monastiques de Jérusalem est l’évangélisation de la ville grâce à la beauté de la liturgie, dans l’esprit du Concile Vatican II (visibilité et insertion citadine, polyphonie, sobriété, ouverture à l’Orient chrétien, participation de l’assemblée au chant monastique, etc.).

Philosophe de formation, sœur Marie-Aimée donne des éclairages sur l’esprit du chant liturgique et la façon dont la liturgie change notre rapport au monde, à autrui, au corps, d’un point de vue philosophique avant même théologique. Elle s’appuie sur des exemples audiovisuels pour montrer les différents tons liturgiques et les références musicales.

Cette masterclass s’adresse aux jeunes qui souhaitent approfondir ce qui fait la spécificité d’un chant ou d’une musique liturgique, en saisissant mieux l’esprit de la liturgie et son âme. Ce travail se fait à partir de réflexions contemporaines théologiques ou philosophiques sur le silence et le chant, la voix et le corps, le temps et le ton.

Biographie

Moniale des Fraternités monastiques de Jérusalem à Paris (église Saint-Gervais) dont le charisme propre est l’évangélisation de la ville par la beauté de la liturgie, dans l’esprit du Concile Vatican II, Sœur Marie-Aimée enseigne la liturgie et la philosophie au Collège des Bernardins (Institut Supérieur de Sciences Religieuses, propédeutique du Séminaire de Paris, cours publics) et à l’Institut Catholique de Paris (Faculté de Philosophie).

Son domaine de recherche (liturgie et phénoménologie) la porte à réfléchir sur la manière dont la liturgie change notre rapport au monde, à autrui, au corps, etc, d’un point de vue philosophique avant même théologique – ce qu’elle aime nommer la « philosophie de la liturgie », et qui ne va pas, évidemment, sans incidences anthropologiques et spirituelles.

Par Frère Jean-Baptiste de la Sainte-Famille

Ordre des Carmes Déchaux

Chanter n’est jamais un acte banal. Saint Augustin disait que « chanter est le propre de celui qui aime », que ce soit le fiancé à sa fiancée (au balcon), la mère à son enfant qui s’endort, etc. Chant de douceur et d’amour, chant de victoire ou de détresse, de ralliement ou de solitude, de paix ou de colère, il balaye l’ensemble de ce qui nous fait vivre. Plus profondément, le chant, même fredonné, vient chercher toutes les dimensions de notre personne, toute notre épaisseur humaine. Il est un acte d’être, une expérience intégrale.

Par quelle alchimie réalise-t-il cette mystérieuse unité, dans notre voix, de notre âme spirituelle, de nos facultés intérieures, de nos sentiments, de nos émotions et de notre corporéité la plus charnelle ? Mélange de souffle et de vie, il ne laisse de côté aucune composante de l’être humain. Cette étonnante synthèse appelle une enquête sur les gestes du chant, en contexte liturgique – ces gestes simples portant une richesse profonde.

Cette masterclass, qui s’adresse à tous les chanteurs, qu’il soient dans l’assemblée des fidèles ou animateurs en paroisse, permet de visiter ces gestes de l’intérieur et de comprendre précisément ce qu’ils nous enseignent.

Biographie

Né en 1974 dans une famille où l’on aime chanter et prier, Frère Jean-Baptiste suit une formation de violoniste en Alsace et devient membre de la communauté franciscaine de Bitche. Sa rencontre avec le Père Marie-Joseph, compositeur et maître spirituel, l’encourage à composer des chants pour la liturgie. À cette même période, il se familiarise avec la guitare, le piano et les percussions. En 1996, il entre au carmel de Montpellier. Il y trouve les conditions de silence et de ferveur qui lui permettent d’enraciner et de déployer le don qu’il a reçu.

Depuis, ses compositions sont reprises dans un certain nombre d’enregistrements : Jubilez ! (rassemblement Prier et témoigner à Fribourg), Mendiez l’Amour (communauté franciscaine de Bitche), Colombe de Feu et Église ma toute belle (Fraternité de Tibériade), Marie, nous voulons voir Jésus (communauté Saint-Jean), Je veux voir Dieu et Pâques, triomphe de la vie (institut Notre-Dame de Vie), Vous qui cherchez la Vie (groupe de prière Abba).

Frère Jean-Baptiste vit aujourd’hui au couvent de Kaolack au Sénégal. On peut se procurer ses partitions aux Éditions du Carmel (trois recueils : Jubilez, criez de joie !, Qui regarde vers Lui resplendira, et tout récemment Dieu seul est saint qui regroupe des ordinaires de messe et des chants eucharistiques).

Son « Je vous salue Marie » est au répertoire de très nombreuses paroisses et sanctuaires.

Par Bernadette Mélois

Diocèse de Paris

Chanter est une constante de l’action liturgique mais ce que chante l’Église est en constante évolution. Cette masterclass propose un panorama du chant dans la prière chrétienne avec une insistance particulière sur l’apport du Concile Vatican II dans la composition des chants aujourd’hui. L’audition de quelques pièces permet de mieux saisir cette évolution.

Cette masterclass s’adresse à ceux qui souhaitent avoir une approche historique du chant liturgique.

Biographie

Bernadette Mélois est engagée dans la réflexion sur la musique liturgique depuis plusieurs années.

Diplômée de l’Institut supérieur de liturgie et licenciée en liturgie et théologie des sacrements, elle enseigne à l’École Cathédrale du collège des Bernardins et coordonne la formation des acteurs musicaux du diocèse de Paris.

Elle est responsable de la Commission diocésaine de musique liturgique de Paris et est également rédactrice en chef de la revue Magnificat.

Par Étienne Matrot

Académie liturgique du diocèse de Pontoise

L’offertoire est l’un des moments de la messe où beaucoup de chœurs proposent des chants magnifiques. Il convient cependant de veiller à la signification liturgique de celui-ci. Cette masterclass donne quelques éléments de repère quant au choix des chants qui peuvent être interprétés pendant l’offertoire, interprétés par l’assemblée ou par le chœur seul.

Existe-t-il une spécificité du chant d’offertoire ? Avec quelle disposition spirituelle doit-on vivre le moment de l’offertoire ? Que dit l’Église à ce sujet ?

À la fois liturgique et pratique, cette masterclass s’adresse à tous.

Biographie

Né en 1991 à Nancy, Étienne Matrot a suivi une solide formation musicale au conservatoire de Nancy où il obtient un premier prix de piano en 2007. Après des études d’ingénieur à Cergy où il est diplômé en 2015, il entre au séminaire Saint-Sulpice d’Issy-les-Moulineaux pour le diocèse de Pontoise.

Engagé dans la vie de l’Église au cours de ses années étudiantes, notamment au sein de l’aumônerie des étudiants de Cergy, il est régulièrement chargé de l’animation liturgique lors de divers pèlerinages du diocèse de Pontoise (pèlerinage des étudiants à Chartres, pèlerinage en Terre Sainte en 2015, JMJ 2016 en Pologne, etc.) où il forme une chorale de jeunes.

Il crée en septembre 2016 avec le Père Hughes de la Villegeorges, délégué épiscopal à la liturgie, l’Académie liturgique du diocèse de Pontoise. Au cours de week-ends et de sessions, l’Académie liturgique propose une formation au chant et à la musique pour les jeunes (lycéens, étudiants et jeunes professionnels) du diocèse de Pontoise qui désirent se mettre au service de la liturgie.

Grâce à des cours de musique (chant, direction, déchiffrage, etc.), à des enseignements en liturgie, théologie et spiritualité, les participants à l’Académie liturgique sont ensuite invités à devenir chantres dans leurs paroisses.

La chorale de l’Académie liturgique intervient dans diverses célébrations diocésaines (catéchèses de l’évêque pour les jeunes, messes chrismales, messes de la mystagogie pour les baptisés de Pâques, etc.).

Par Martin Szersnovicz

Dei Amoris Cantores

Les fiancés qui décident de s’unir devant Dieu au cours d’une messe de mariage souhaitent la liturgie la plus belle possible. La question des chants de la messe est centrale.

Faut-il choisir uniquement des chants connus de l’assemblée ? Quelle place accorder à la chorale ? Comment éviter l’écueil d‘une « messe concert » ? Que dit l’Église sur la liturgie de ce sacrement ? La dimension d’évangélisation n’est pas à négliger puisqu’une messe de mariage est l’occasion de toucher, dans les familles et les invités, des personnes parfois éloignées de l’Église.

Cette masterclass s’adresse à tous les fiancés pour les aider dans le choix des chants mais aussi aux chefs de chœurs qui sont amenés à diriger des chorales de mariage pour leurs amis ou dans leurs paroisses.

Biographie

Pianiste de formation, passionné de chant, Martin Szersnovicz a accumulé les engagements musicaux comme chanteur et chef de chœur pour des liturgies, veillées de prière ou enregistrements (pèlerinage des Routes de Vézelay, festival Saint-Jean, groupe de prière Abba, institut Philanthropos).

En tant que choriste, il a notamment fait parti du chœur de l’Orchestre de Paris sous la direction de Didier Bouture, Geoffroy Jourdain et Laurence Equilbey.

Avec le Père François de Rasilly, il lance en 2008 la Route chantante de Lourdes qui tous les ans propose une démarche itinérante à 60 jeunes autour du chant et du service des malades pendant le pèlerinage national du 15 août.

La même année, il fonde le quatuor vocal des Oraison’s singers avec lequel il propose l’animation, en petit effectif polyphonique, de messes et de concerts spirituels ainsi que des soirées de prières organisées par les Semeurs d’Espérance à Saint-Gervais (Paris).

Il débute la composition en 2009 principalement pour des communautés religieuses (Fraternité de Tibériade, communauté Saint Jean, etc.).

Depuis 2016, il anime régulièrement les messes de sa paroisse (Saint-Ferdinand-des-Ternes).

Depuis sa fondation, il participe comme chanteur, chef de chœur et compositeur à l’aventure des Dei Amoris Cantores (DAC), groupe pour lequel il a composé certains chants des albums Vers la Lumière, Sauvé et Veni.

Après avoir été avocat en droit social, Martin est aujourd’hui directeur des relations sociales dans une grande entreprise.

Par Pauline de La Palme et Père Barthélemy Port

Paroisse Sainte-Cécile de Boulogne - Communauté Saint-Jean

L’opportunité d’animer une messe de mariage se présente souvent. Force est de constater qu’animer des obsèques est moins fréquent… Pourtant, n’est-il pas aussi important de célébrer l’entrée dans la vie éternelle ?

En effet, les funérailles sont l’occasion de rappeler que, malgré le deuil, la vie ne s’arrête pas à la tombe. Dans le cadre de préparation et d’animation de messes de funérailles, tant en famille qu’en paroisse, comment apaiser et alléger la souffrance, porter la révolte et l’incompréhension, transmettre l’espérance par le chant, là où les mots sont généralement impuissants et assourdissants ? Que dit l’Église d’un point de vue liturgique ? Quels chants peut-on proposer pour ces messes ?

Cette masterclass, qui s’appuie sur l’expérience personnelle vécue par les deux intervenants, s’adresse à tous ceux qui souhaitent proposer leur aide pour l’animation des messes dans ces moments difficiles mais remplis d’espérance.

Une masterclass inattendue sur un sujet essentiel.

Biographies

Pauline de La Palme

Formée au chant choral et soliste depuis l’âge de 6 ans au chœur du Gros-Caillou, puis également à la direction auprès de Roger Thirot au sein des Petits chanteurs de Chaillot, Pauline de La Palme suit en 1998 la classe de chant de Daniel Delarue au conservatoire d’Aubervilliers. Elle renoue avec son goût du chant choral à l’Académie de musique de Paris en 1999, puis plus encore au Sacré-Chœur, au service de la liturgie et de l’évangélisation de diverses paroisses parisiennes (chapelle Notre-Dame du Saint-Sacrement, Sainte-Élisabeth, Sainte-Clotilde) de 2000 à 2008. Elle fait partie, depuis cette date, de l’équipe des chantres de la paroisse Sainte-Cécile de Boulogne, où elle a notamment participé à la création et l’animation d’une messe dont la liturgie est adaptée aux petits enfants.

Pauline de La Palme est aussi médecin en soins palliatifs à l’Institut Curie à Paris, actuellement en congé parental. Elle est mariée et mère de six enfants.

Suite à la préparation et l’animation de nombreuses messes de funérailles tant en famille qu’en paroisse, elle a pu expérimenter combien la voix permet d’accompagner et rejoindre les personnes, là où les mots sont généralement insuffisants.

 

Père Barthélemy Port

Le Père Barthélemy Port est membre de la congrégation Saint-Jean.  
Ordonné prêtre en 2006, il obtient en 2011 une licence canonique en théologie dogmatique sur le Cardinal Newman.


Il est actuellement curé de la paroisse Sainte-Cécile à Boulogne-Billancourt.

Témoignages

Des témoignages pour éclairer nos vies

Par Frère Claudio

Communauté de Taizé

Beaucoup connaissent les refrains composés par Jacques Berthier pour la communauté de Taizé (Laudate Dominum, Nada te turbe, Mon âme se repose, Jésus le Christ, Lumière intérieure, etc.). À Taizé, la prière du chant est présentée comme l’une des expressions les plus essentielles de la recherche de Dieu. Pour ouvrir les portes de la confiance en Dieu, rien ne remplace la beauté des voix humaines unies par le chant. Aujourd’hui, la communauté de Taizé rassemble une centaine de frères de différentes confessions chrétiennes, issus de près de trente nations. De par son existence même, elle est une parabole de communauté : un signe concret de réconciliation entre chrétiens divisés et entre peuples séparés.

Ce témoignage d’un frère de Taizé s’adresse à ceux qui souhaitent faire un plongeon dans la spiritualité de cette communauté par le prisme du chant mais aussi à ceux qui voudraient organiser des veillées de prière œcuméniques dans leurs paroisses.

Biographie

La communauté œcuménique de Taizé, fondée par Frère Roger en 1940, a développé au cours des années des chants courts répétitifs pour rendre la prière accueillante aux jeunes de diverses langues et origines. Le théologien orthodoxe Olivier Clément décrit cette expérience: « Ce qui est intéressant à Taizé, c’est que cette formule de la répétition pacifiante a été reprise dans une perspective liturgique, c’est-à-dire non seulement personnelle, mais aussi communautaire, dans une prière commune. Certains jeunes, qui ne savent presque rien du mystère y sont alors introduits, et ils font l’apprentissage de la prière ».

Né à Concepción (Chili), frère Claudio a réalisé une formation universitaire en sociologie. Pendant ses études, il a réalisé une formation en chant classique et en opéra. Dans sa ville natale, il a participé à divers concerts et opéras comme choriste et, quelques fois, comme soliste. Il a été aussi directeur de la chorale de l’Archidiocèse de Concepción.

Il est frère de la communauté de Taizé depuis début 2015. Comme tous les frères, ses tâches sont principalement la prière et le travail dans les ateliers. Depuis peu de temps, il est investi dans les préparations musicale et liturgique des prières, et l’accueil des jeunes qui visitent la colline tout au long de l’année.

Par Rémy Bague

Choralame

« Par les chants et à travers leurs paroles, nous annonçons que le Christ est mort et ressuscité pour nous sauver. C’est cette joie d’être sauvés que nous voulons chanter » : voici le message porté par Rémy Bague, cofondateur de Choralame.

Celui-ci propose trois vecteurs forts d’incitation à la mission : l’appel du Christ à faire rayonner l’amour qu’il a pour nous, la lutte contre la désertification spirituelle du monde (et la perte du désir du ciel qui l’accompagne) et l’engagement contre la montée des tensions sociales. Il vient ainsi témoigner d’une action accessible à tous : le chant de rue.

Cette masterclass s’adresse à ceux qui souhaitent entendre un témoignage très concret et les récits passionnants d’un quotidien transfiguré.

Biographie

Rémy pratique la musique comme un moyen d’expression au service de l’Église. D’abord investi dans la culture de vie avec le groupe de rock Elles Et Ils sonnent (deux albums) et avec la Life Parade, il donne ensuite un sens plus missionnaire à ses engagements notamment au travers de l’initiation à l’anthropologie chrétienne au lycée Charles de Foucauld, mais également, en fondant en 2012 avec deux amis, le collectif Choralame : une chorale d’évangélisation de rue présente tous les dimanches dans les rues de Paris. Rémy travaille dans le secteur de la réassurance.

Par Claire et Lukas Kiral

Communauté de l’Emmanuel

« [Dieu] a voulu que nous vivions à la louange de sa gloire, nous qui avons d’avance espéré dans le Christ » (Ep 1, 12). Le chant est une forme particulière de louange qui mêle la Parole, notre corps et nos voix. Il est un lieu de don entier de sa personne et en même temps d’accueil de l’action de Dieu, visible dans une joie et une plus grande charité reçues. Saint Ignace dit que « l’homme est créé pour louer, respecter et servir Dieu, et par là sauver son âme ». Mais comment vivre cette réalité prônée par l’Écriture et les saints de l’Église de manière concrète et ajustée ?

Cette masterclass s’adresse à ceux qui souhaitent profiter de l’expérience de Claire et Lukas, responsables des chants, de la musique et de la liturgie au sein de la communauté de l’Emmanuel en France et à l’international. Les participants auront l’occasion d’obtenir des réponses à de nombreuses questions légitimes et actuelles sur le chant de louange.

Biographie

Lukas et Claire sont mariés depuis 6 ans, membres de la communauté de l’Emmanuel.

Ils sont en charge des chants de l’Emmanuel depuis la réception des compositions jusqu’à leur édition et diffusion sous forme de carnets de chants et de CD.

Ils organisent également des formations autour de la liturgie et de la place de la musique au service de la liturgie, et coordonnent l’animation musicale des événements organisés par l’Emmanuel comme les sessions d’été à Paray-le-Monial.

Par Alain Cazade

Pueri Cantores

« J’étais en prison et vous êtes venus jusqu’à moi » (Mt 25, 36). Une telle Parole ne peut que nous amener à porter nos voix au cœur des plus démunis.

C’est le témoignage que vient donner Alain Cazade : fort d’une riche expérience dans le domaine du chant, il apprend aujourd’hui aux détenus des prisons à chanter et dirige une chorale liturgique en milieu carcéral. Selon lui, « le chant a le pouvoir de défaire les barrières entre les individus et de placer chacun au même niveau que l’autre. Et celui qui nous rassemble peut alors œuvrer au plus profond de nos vies ».

Cette masterclass s’adresse à tous ceux qui souhaitent mettre leur talent de chanteur au service en répondant à l’appel du Pape François à aller « porter le Christ aux périphéries ».

Biographie

À côté de ses activités de professeur à l’université Paris-Dauphine (recherche en didactique des langues et multimédia), Alain Cazade a dirigé plusieurs chœurs, dont celui des Petits chanteurs de Saint-Laurent (manécanterie) pendant près de 30 ans et réalisé plusieurs tournées de concerts en Europe.

Il a également été président de la fédération Île-de-France des chœurs d’enfants (Pueri Cantores). Par la suite, il a lancé en 2003, les Chœurs de Saint-Louis de Villemomble, avec lesquels il anime la liturgie de la paroisse et donne plusieurs concerts par an.

En parallèle de ces engagements dans des chœurs, Alain Cazade s’est investi dans différentes lieux de bénévolat. Il a travaillé pendant 35 ans avec le monde du handicap mental au sein de l’association APEI Paris Les Papillons Blancs, avec laquelle il anime en équipe une troupe de théâtre musical. 35 comédies musicales ont ainsi été montées, voire démontées pour être accessibles aux personnes handicapés.

Lorsqu’il a arrêté cette activité en 2015, un aumônier de la prison de Villepinte lui a suggéré de l’accompagner pour aider les détenus à apprendre à chanter et soutenir leur prière. Il les rencontre désormais une fois par mois le samedi après-midi (travail en chorale) et le dimanche matin (messe).

Par Anne-Sophie Rahm & Erwan de Gevigney

Groupe de prière Abba - Route Chantante de Lourdes

Cette masterclass est l’occasion d’une rencontre inédite avec deux jeunes compositeurs contemporains. Erwan de Gevigney et Anne-Sophie Rahm ont des styles musicaux bien distincts mais partagent un réel désir commun de porter une prière à travers leurs chants.

D’abord implantés dans des communautés dont ils sont proches (Abba, la Communauté Saint-Jean), les chants qu’ils ont composés portent aujourd’hui des fruits qui les dépassent.

Cette masterclass permet de comprendre concrètement comment travaille un compositeur : son rapport au texte et à la prosodie, le lien qu’il établit entre mélodie et harmonie, ses questions et ses doutes, ses éventuels problèmes d’inspiration.

Animé par un journaliste, le témoignage des deux intervenants s’appuie sur la genèse de leurs propres compositions et s’adresse aussi bien aux compositeurs en herbe qu’aux chanteurs curieux.

Biographies

Anne-Sophie Rahm

Née à Lausanne en 1988, Anne-Sophie Rahm commence sa formation musicale vers l’âge de six ans (flûte à bec) et la poursuit par l’apprentissage du piano de huit à dix-huit ans.

À Paris, elle découvre la beauté du chant choral liturgique (en 2006) et la direction de chœur (en 2009), animant pendant quatre années le chœur du groupe de prière Abba (Saint-Étienne-du-Mont, dans le Varrondissement).

La découverte de la biographie spirituelle de Mère Teresa en 2010 marque un tournant pour elle : l’appel de Jésus à Mère Teresa, « Viens, sois ma lumière ! », l’amène à composer un premier chant, puis plusieurs autres, avec l’aide et la prière de ses frères et sœurs d’Abba.

En 2011, suite à l’enregistrement du CD Ne crains pas (groupe Abba), et à sa réception très positive auprès des enfants, elle reçoit avec Bénédicte Delelis l’appel à faire connaître la vie des saints aux enfants et aux familles, à travers des chansons qui s’inspirent de leurs écrits. Ainsi naît la collection de livres-CD Graines de saints (quatre titres parus aux éditions Mame depuis 2013). Ces chants, simples et joyeux, ont pour but de faire résonner la Parole de Dieu et celle des saints, pour nous permettre de les garder et d’en vivre.

« Moi, je ne suis qu’un petit instrument entre Ses mains et c’est précisément parce que je ne suis rien qu’Il veut se servir de moi » (Mère Teresa, parole citée dans le chant Viens, sois ma lumière !).

Erwan de Gevigney

Passionné de chant et de musique, Erwan de Gevigney commence à chanter dans un ensemble vocal sacré, à Nuits-Saint-Georges, dès l’âge de 10 ans, puis apprend la flûte traversière, s’initie au piano et intègre des ensembles jazz et rock.

Après le baccalauréat, il entame en 2000 des études de musicologie. À la faculté, il fait la connaissance de Guy Leclerc, professeur d’écriture, qui lui transmet sa passion et qu’il suit l’année suivante au Conservatoire régional de Dijon. Il étudie avec lui les règles d’écriture et les différents styles, du baroque au romantique. Il obtiendra une licence en musicologie, ainsi que deux CFEM en harmonie et contrepoint. Ces études lui donnent les bases pour pouvoir affiner son langage musical dans ses compositions.

Il suit également pendant deux ans des cours de chant avec Odile Pieti, et participe soit comme chanteur, soit comme chef à divers ensembles : chorale scoute de Dijon, où il découvre la direction de chœur, chœur universitaire de Bourgogne, ensemble Saint-Just.

Très engagé pour la communauté Saint-Jean, il monte avec un frère, pour le festival Saint-Jean en 2002, le groupe de louange Hosanna !, puis dirige plusieurs fois le Camp musique.

Le festival Saint-Jean lui commande plusieurs fois des compositions de chant liturgique, dont le chant Réjouis-toi, Marie à l’occasion des JMJ de 2005 à Cologne, ou des jingles, dans un style davantage orienté rock chrétien.

Il participe à de nombreux projets musicaux et chrétiens, notamment la création d’une comédie musicale sur la Passion et la Résurrection du Christ pour les paroisses de Dijon en 2004, le groupe de prière Abba à Dijon, des enregistrements ou veillées de prière avec les Oraison’s Singers, puis participe plusieurs années à la Route chantante de Lourdes dont il est le chef de chœur depuis 2016.

En 2013, il intègre l’ensemble vocal Résonances, dirigé par Jeanne Bernier. Cet ensemble chante notamment du répertoire sacré contemporain – Arvo Pärt, Morten Lauridsen, James MacMillan, Ola Gjeilo. Ces compositeurs contemporains sont une nouvelle source d’inspiration pour ses compositions.

Par Fabrice Hadjadj

Institut Philanthropos

Comme le montre son engagement en tant que directeur de l’institut de formation Philanthropos, Fabrice Hadjadj est convaincu que la formation des jeunes est essentielle pour l’Église aujourd’hui.

Dans la conférence sur la Beauté qu’il a tenue lors de l’édition 2016 d’Ecclesia Cantic, il a montré également quels défis essentiels attendent les chrétiens dans le chant liturgique. Il revient ainsi cette année pour expliquer comment nous anticipons, à travers le chant, notre état final de Bienheureux.

Cette masterclass s’adresse à ceux qui souhaitent approfondir, dans une démarche philosophique, leur compréhension des enjeux actuels du chant liturgique.

Biographie

Né dans une famille de confession juive, de parents militants révolutionnaires maoïstes en mai 1968, athée et anarchiste durant son adolescence, Fabrice Hadjadj développe une pensée nihiliste qui aboutit à la parution de Objet perdu, son premier ouvrage.

Apprenant la maladie – finalement bénigne – de son père, il se rend à l’église Saint-Séverin à Paris et se convertit devant la statue de la Vierge Marie. Il est baptisé quelques mois plus tard à l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes en 1998.

Attiré par la vie religieuse, il se marie finalement avec l’actrice Siffreine Michel et est père de quatre filles et un garçon.

Il est professeur de philosophie et de littérature. En 2010, il est à l’origine avec Pierre Gelin des Dimanches de Cana, initiative qui se donne pour objectif de vivre chrétiennement et en famille le jour du dimanche, par la fête, le repas, la danse, le théâtre, la culture, le jeu, la prière, etc.

Depuis janvier 2012, il est le directeur de l’Institut européen d’études anthropologiques Philanthropos, à Fribourg.

Fabrice Hadjadj a donné une conférence sur le thème de la beauté dans le cadre de la première édition d’Ecclesia Cantic à Grenoble.

Par Loys de Thé

Route Chantante Sitio

Depuis quelques années, de plus en plus de Routes chantantes sont proposées aux jeunes (mouvements scouts, Lourdes, Sitio, Philanthropos, Choralame, etc.). Le témoignage de Loys de Thé, cofondateur de la Route chantante Sitio, démontre qu’une idée simple (celle de réunir des étudiants et des jeunes professionnels unis par une foi commune pour prier et marcher) peut porter du fruit.

En alliant la beauté du chant polyphonique à une mission itinérante dans les campagnes et les sanctuaires, les Routes chantantes permettent d’évangéliser mais aussi de faire connaître tout un répertoire de nouveaux chants liturgiques.

Pour autant, les participants à ces Routes sont invités, à leur retour, à se poser la question de savoir comment ils peuvent s’investir au sein de leurs paroisses.

Le témoignage de Loys s’adresse à tous ceux qui souhaitent monter une Route du même type ou rejoindre l’une de celles existantes. Les personnes ayant déjà participé à une Route chantante sont également les bienvenues pour relire cette expérience afin qu’elle porte du fruit en paroisse.

Biographie

Loys de Thé, 25 ans, jeune marié, est le fondateur de la Route chantante Sitio (« J’ai soif » ).

Après avoir créé une équipe liturgique à la cathédrale de Grenoble, puis une chorale de jeunes chanteurs avec lesquels il propose notamment des concerts spirituels, il fonde en 2012, sous l’impulsion de sa sœur, une Route chantante sur une idée simple : se retrouver l’été entre amis pour une marche au cœur de la campagne, animer dans les paroisses et évangéliser par le chant. Le concept rencontre un certain succès et la Route passe de 20 à 90 participants en 3 ans.

Avec la Route chantante Sitio, il participe à l’animation du Congrès de la miséricorde à Lourdes en 2015 ainsi qu’à Rome en 2016. Il rejoint l’équipe d’organisation de la première édition d’Ecclesia Cantic à Grenoble en mai 2016.

Loys se passionne pour la liturgie et plus spécialement sur la place du chant pour l’éclairer.

Par Père René-Luc

CapMissio

Auteur d’un ouvrage témoignage, Dieu en plein cœur, le père René-Luc se présente comme « né de père inconnu, élevé par un truand » et reconnaît avoir pris, dès la prime adolescence, la pente glissante de la délinquance, jusqu’à ce qu’il rencontre le Christ et qu’il décide de choisir la prêtrise.

Son parcours lui permet aujourd’hui d’aller à la rencontre des jeunes.

Fort de son expérience avec les jeunes missionnaires de CapMissio, école de mission qu’il a créée dans le diocèse de Montpellier, le Père René-Luc parle de l’évangélisation en expliquant de manière concrète comment proposer explicitement la foi.   

Si certains d’entre nous ont pu découvrir la force du chant comme moyen d‘évangélisation, beaucoup n’ont jamais fait l’expérience d’annoncer le Christ autour d’eux.

Le témoignage du Père René-Luc sur ce sujet essentiel s’adresse à tous ceux qui, au-delà d’une peur légitime de parler de leur foi, souhaitent en savoir plus sur la mission avant de se lancer…

Une masterclass déterminante, en complément du temps d’évangélisation proposé le samedi après-midi dans les rues de Paris, pour l’ensemble des participants à Ecclesia Cantic.

Biographie

Originaire de Nîmes, le Père René-Luc exerce actuellement son ministère dans la paroisse étudiante Sainte-Bernadette de Montpellier et à l’école de mission diocésaine CapMissio.

Il poursuit son ministère de prédication partout en France et à l’étranger, plus particulièrement auprès des étudiants et jeunes professionnels.

En 2008, il publie le récit de sa vie, Dieu en plein cœur, qui témoigne avec verve d’une authentique aventure spirituelle.

Le Père René-Luc prêche aussi régulièrement à la messe télévisée du Jour du Seigneur sur France 2.

Messe

Dimanche 26 novembre - 14h - Église Saint-Sulpice

Messe du Christ-Roi

Rendez-vous à Ecclesia Cantic dans

Partenaires

#
Ils soutiennent Ecclesia Cantic