10 et 11 Avril 2021 - Lyon

Concert géant

pour tous

Chant missionnaire

pour les participants

Messe

pour tous

Masterclasses

pour les participants

La gloire de Dieu, c'est l'homme vivant ; la vie de l'homme, c'est de contempler Dieu.

Saint Irénée

Jacques Berthier (1923-1994)

Compositeur à l'honneur de la 3ème édition d'Ecclesia Cantic

Le concert géant

Samedi 10 avril 2021 - Lyon
Rendez-vous sur notre page Facebook à 20h

ECVianneyVandame(221)
ECVianneyVandame(244)
ECVianneyVandame(190)

Avec 800 choristes venus de toute la France

La messe d'envoi

Dimanche 11 avril 2021 - Lyon
Ouverte à tous dans le respect des consignes sanitaires à date

ECVianneyVandame(313)
ECVianneyVandame(350)
ECVianneyVandame(317)

Masterclasses 2021

Faites votre choix lors de votre inscription !

Don Raphaël Simoneaux (Communauté St Martin)

Le calendrier liturgique

Partons à la (re)découverte du temps liturgique. Plus que l’espace, que nous pouvons maîtriser, libérer ou confiner, le temps est par excellence le don que Dieu nous fait pour notre conversion, pour notre croissance spirituelle, mais sur lequel nous n’avons pas de prise. A ceci près, que marchant à la suite de Jésus, nous pouvons organiser ce temps pour qu’il nous donne de suivre effectivement le Christ dans son œuvre de salut. Tel est le calendrier liturgique : le temps des disciples, la prière de l’Eglise, l’accueil du salut.

1h

Don Raphaël Simoneaux (Communauté St Martin)

Qu’est-ce que la Communauté Saint-Martin ? Dépendant directement du Saint-Siège, la Communauté Saint-Martin est une association de prêtres et de diacres vivant leur apostolat en communauté, au service des diocèses. Elle forme plus de 100 séminaristes dans son séminaire sur un modèle simple : intense vie communautaire, richesse de la liturgie, exigence des études, souci de mobilité et humour. Envoyés au moins par trois, les prêtres et diacres prient, vivent et travaillent ensemble dans une fraternité spirituelle et pastorale. Elle compte aujourd’hui 115 prêtres et diacres, envoyés dans 22 diocèses en France et à l’étranger (Italie et Cuba).Dans le diocèse de Lyon, la communauté saint Martin est en charge des paroisses de Meyzieu et alentours depuis 2012.Depuis sa fondation, la communauté saint Martin a toujours été attentive au soin à apporter à la liturgie, source et sommet de toute action pastorale.

François Gineste (Com. Byzantine de Lyon)

Splendeur des chants d’Orient

Venez découvrir toute la beauté de la liturgie bizantine ! Après un rapide résumé de l’histoire du chant chrétien en Orient, François Gineste vous présentera la spiritualité, la philosophie et la psychologie de la liturgie propre au rite Bizantin, et vous témoignera de la radicalité avec laquelle les chantres bizantins accomplissent leur mission.

1h

François Gineste (Com. Byzantine de Lyon)

Né en 1957 à Tunis, François GINESTE suit un cursus musical au Conservatoire de Rouen et à l'Université Paris IV-Sorbonne, qui lui permet d'obtenir un Bac F11 (technicien de la musique), la médaille d'or de flûte traversière, la médaille d'or de solfège et 1ère médaille de déchiffrage. Tout en composant et en jouant des morceaux liturgiques pour des communautés monastiques, Il découvre le rite bizantin, suit des études de liturgie comparée, et obtient un CAPES ès musicologie. Chef de chœur, compositeur et protopsalte pour la paroisse bizantine Saint-Irénée de Lyon, il se lance dans l'enregistrement de CD de chants grégoriens puis polyphoniques. Directeur des Chantres de Saint-Irénée (choeur polyphonique byzantin francophone) et des Chantres de Saint-Chrodegang (plain-chant grégorien francophon) jusqu'en 2005, il développe son activité de composition de chants liturgiques bizantins. Il est aujourd'hui concertiste en solo (plain-chant francophone, flûte traversière) et Directeur du choeur byzantin Saint-Irénée de Lyon.

Père Michel Gitton (Ain Karem)

Viens ma toute belle : la beauté de la liturgie

Tout le monde est d’accord pour dire qu’un chant doit être beau pour faire honneur au Seigneur. La “beauté de la liturgie” par contre peut susciter des interrogations: n’est-ce pas une préoccupation trop esthétique? Certains diraient qu’il faut d’abord que tout le monde y trouve sa place, que chacun participe avec ce qu’il est, que les rites doivent être signifiants etc... Mais la beauté, c’est comme un surcroît, quand on a fait tout ce qu’on peut pour Dieu, qu’on y a mis tout le soin nécessaire, qu’on a été fidèle à ce que l’Eglise a fixé, alors elle est là, presque sans qu’on l’ait cherchée.

1h

Père Michel Gitton (Ain Karem)

Né en 1945, converti au Sacré-Cœur de Montmartre en 1966, ordonné prêtre pour le diocèse de Paris en 1974, vicaire à Saint-Louis d’Antin, puis chapelain au Sacré-Cœur de Montmartre, curé pendant dix ans à Saint Germain l’Auxerrois à Paris 1er. En Seine et Marne depuis 2002, après un séjour monastique à l’abbaye de Solesmes, actuellement à Paris à la paroisse Sainte Claire. Ayant lancé un des premiers apostolats de rue à Paris en 1978, fondateur de la communauté « Aïn Karem », reconnue dans le diocèse de Paris en 1988, qui réunit des clercs et des laïcs, pour l’évangélisation. A l’origine de l’Arche de Noé, communauté de vie avec des personnes de la rue. Rédacteur à la revue Résurrection pour l’évangélisation de l’intelligence. Actuellement, il suit les groupes d’évangélisation qui travaillent à Paris et en banlieue. Il dispense une formation théologique et spirituelle par l’intermédiaire de nombreux supports pour soutenir le travail des missionnaires et leur donner des moyens de ressourcement. Il anime des retraites et organise avec les prêtres de la communauté Aïn Karem des pèlerinages en France ou à l’étranger : en Israël, en Italie et en Espagne.

Père Eric Iborra

La musique liturgique selon Benoît XVI

Benoît XVI a eu une vive sensibilité musicale, et ce dès son enfance. Elle a vivifié son intérêt pour la liturgie, déjà éveillé par sa vocation sacerdotale précoce. Il en a résulté une série d’articles et de conférences, voire d’ouvrages plus conséquents, rendus d’autant plus utiles que la réforme liturgique consécutive à la tenue du concile Vatican II révolutionnait la liturgie, y compris dans sa dimension musicale, et en particulier chorale. La musique liturgique est au service de la louange divine, guidée par les rites, en rationabile obsequium (Rm 12, 1), qui implique, à travers l’homme qui en est le centre, toute le cosmos, toute la création matérielle, qui y participe de multiples manières. Dans la liturgie, en particulier à travers le chant et la musique, c’est tout la création tout entière qui exprime, à travers l’assemblée qu’est l’Église, sa louange à Celui sont elle tient « l’être, le mouvement et la vie », en participant à la liturgie céleste célébrée par les esprits angéliques.

1h

Père Eric Iborra

Né en 1958, l’abbé Eric IBORRA a fait des études de Droit, Sciences économiques et Finances à Paris 2-Assas et Sciences-Po Paris, de Philosophie et de Théologie à l'Université catholique de Louvain et à l'Université pontificale Grégorienne de Rome (1982-1990) Ordonné prêtre en 1989 pour le diocèse de Paris, il a été successivement vicaire sur la paroisse S. Jean-Baptiste de Grenelle, aumônier de l’hôpital Pitié-Salpêtrière, puis vicaire de la paroisse biformiste S. Eugène, avant de rejointre celle de S. Roch en 2019. Il a traduit divers ouvrages théologiques (Hans Urs von Balthasar, Cesare Giraudo sj, Aidan Nichols op, etc.) et notamment Joseph Ratzinger (Mon concile Vatican II, Peuple et maison de Dieu dans l'ecclésiologie de S. Augustin, etc.)

M. Pierre Henri-Rousseau

J’en perds mon latin ! Quelle place pour le grégorien dans la liturgie ? niv. 1

« Dieu se serait révélé comme un petit enfant, dans une simple crèche ? Difficile à croire, et pourtant…cela vaut le coup de se pencher sur l’humilité de ce Seigneur emmailloté, n’est-ce pas ? Dieu s’adresserait à moi à travers le chant pauvre et austère du grégorien ? Pas crédible. Et pourtant… Cela ne vaudrait-il pas le coup aussi de découvrir comment le Dieu de lumière, si différent de ce à quoi je peux m’attendre, s’y cache, depuis des siècles, et m’y attend ? »

1h

M. Pierre Henri-Rousseau

Né en 1991, Pierre a été formé au grégorien et à la liturgie auprès du maitre de chœur de l’abbaye du Barroux pendant trois ans, tout en suivant les cours de la schola saint Grégoire. En 2014, il a suivi une formation d’un an à l’institut de musique sacrée de Lyon avec Lise Viricel : technique vocale, étude des neumes et de la modalité. Il a également étudié le violon puis l’alto au conservatoire. Depuis 2013, il est chantre et chef de chœur grégorien du sanctuaire saint Georges à Lyon, pour le service dominical et les fêtes de semaine. Il a enregistré un CD « thesaurus ejus » avec les chœurs de st Georges (grégorien et polyphonique

Père Olivier Praud

Quand Vatican II nous parle de la musique sacrée

La constitution Sacrosanctum concilium sur la sainte liturgie fait évoluer de manière notable le sens et le rôle de la musique sacrée dans le culte. Elle « sera d’autant plus sainte qu’elle sera en connexion plus étroite avec l’action liturgique, en donnant à la prière une expression plus agréable, en favorisant l’unanimité ou en rendant les rites sacrés plus solennels » (SC 112). Quelle est donc cette participation permise par le chant et la musique dans la liturgie ?

1h

Père Olivier Praud

Né en 1973 aux Sables d’Olonne, le père Olivier PRAUD est vicaire en paroisse dans le diocèse de Luçon, doctorant et chargé d’enseignement à l’Institut supérieur de liturgie (ISL) et au Theologicum – Faculté de théologie de l’Institut catholique de Paris (ICP). Il est membre du Service national de pastorale liturgique et sacramentelle (SNPLS) de la Conférence des Évêques de France Un ensemble vocal diocésain lui permet de pratiquer le chant choral.

Sœur Priscille (Petites sœurs de l'Agneau)

Le silence dans la liturgie

La liturgie, c’est l’œuvre des hommes et l’œuvre de Dieu, c’est la louange, mais c’est aussi l’écoute de sa parole. Peut-on écouter sans faire silence ? Peut-on faire silence sans d’abord le louer, le chanter, proclamer sa parole ? Le silence est-il un temps de transition ou la source d’où naît la Parole ? Ne serait-il pas le lieu où se scellent les plus grandes grâces ? « Alors qu’un silence paisible enveloppait toute chose […] ta Parole toute puissante s’élança du trône royal ! » Sg 18, 14a et 15a

1h

Sœur Priscille (Petites sœurs de l'Agneau)

La Communauté de l’Agneau : Notre vie est centrée sur l’Evangile que nous annonçons avant tout par le témoignage de la charité fraternelle, la beauté de la Liturgie, la mission auprès des pauvres. Notre vocation, essentiellement contemplative, nous porte à la rencontre de tout homme et, en mendiant notre pain quotidien, nous offrons à tous le trésor de l’Amour infiniment gratuit de Dieu. Vivre « blessé, je ne cesserai jamais d’aimer » nous transforme et fait de nous des témoins du Christ crucifié et ressuscité, l’Agneau offert pour lequel nous avons tout donné.

Père Benoît-Marie Clément

Forme ordinaire et forme extraordinaire : les deux font la paire !

La co-existence de la forme ordinaire et de la forme extra-ordinaire du rite romain suscite de nombreuses questions, incompréhensions, voire des oppositions … Or, grâce au Motu Proprio du Pape Benoît XVI, on peut aujourd'hui avancer dans une plus profonde compréhension du mystère liturgique, et découvrir que ces deux formes ne sont pas antinomiques ; au contraire, elles s'enrichissent mutuellement ! Spécialiste de ce sujet, le Père Benoît-Marie Clément vous présentera cette complémentarité, dont le fondement est (tout simplement) l'unique foi catholique qui s'exprime dans la liturgie !

1h

Père Benoît-Marie Clément

Marie de Bonnaventure

Animer une Assemblée … en toute facilité !

Forte de ses expériences diverses d’animation et de formation liturgiques, Marie de Bonnaventure propose de vous initier à l’animation d’une Assemblée. L'atelier commencera par l’apport de bases pratiques pour animer une messe (comprendre le sens du déroulé d’une eucharistie, faire corps avec l’assemblée, comment mesurer ses difficultés et son potentiel comme animateur, gérer une équipe de musiciens, exercer un discernement, quelle posture/quel geste). Il se poursuivra par une expérimentation immédiate, à travers des exercices pratiques d’animation.

1h

Marie de Bonnaventure

Marie de Bonnaventure chante depuis sa toute petite enfance, en famille, en chorale, dans sa paroisse et dans le scoutisme. Elle suit des études de musicologie à Tours, puis un Master de Communication à Angers, tout en dirigeant elle-même des chorales de chant classique, chant liturgique, ou encore chants scouts. Elle se forme à la direction de chœur au Conservatoire de Tours et au mouvement chorale À Cœur Joie. Actuellement responsable de l'Équipe Technique Nationale "Animation de Chants" des Guides et Scouts d'Europe, elle coordonne les chorales scoutes, soutien des chorales scoutes, organise des formations à la direction de chœur (300 stagiaires depuis 20 ans) et des routes chantantes, ainsi que plusieurs concours nationaux. Elle est membre de la commission liturgie des rassemblements de Vézelay (pour les routiers) et de Paray-le-Monial (pour les guides-aînées).

M. Thibault Louppe

Approfondir l’Animation de chœur

Trop souvent, le chef de chœur choisit de mettre l’accent sur la justesse et l’interprétation dans son travail. Or, il existe une dimension plus musicale dans le travail des harmoniques et des couleurs, qui permet à un chœur de sonner différemment, dans le souci d’une véritable unité vocale et interprétative. Thibaut Louppe nous propose ici un travail technique afin de montrer la manière de faire progresser un chœur dans la couleur vocale qu’il peut proposer. Cette MasterClass s’adresse aux chefs de chœurs dotés d’une première expérience en animation de chorale, et désireux d’approfondir leurs connaissances.

1h

M. Thibault Louppe

Originaire de Lorraine, Thibaut Louppe commence ses études musicales au Conservatoire National de Région de Metz : orgue, direction de chœur, accompagnement, harmonie, etc… Licencié en musicologie, il enrichit son cursus musical avec l'obtention de trois Diplômes d'Etat en orgue, formation musicale et direction d'ensembles vocaux. Il intègre alors la classe de direction de chœur du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon et obtient le Diplôme National Supérieur de Musicien Professionnel en direction de chœur, avant de terminer par un CAFEP en éducation musicale et chant choral. Parallèlement à ses études, Thibaut Louppe dirige différentes structures associatives musicales, jusqu’à devenir depuis 2012 Directeur des Petits Chanteurs de Lyon (chœurs d’enfants de la Cathédrale de Lyon). En novembre 2014, il est nommé Maître de Chapelle de la Primatiale ainsi que membre de la commission de musique liturgique du diocèse de Lyon. Il anime plusieurs stages (France et en Dom) sur la fonction de chantres et des chœurs liturgiques. Il intervient et compose de la musique pour offices pour des communautés religieuses.

M. Olivier Bardot

Se perfectionner dans l’animation de chœur

La direction de chœur est une discipline aussi complète que passionnante à mettre au service de l'Eglise. Alors que Benoît XVI exhortait les musiciens croyants à redonner toute sa place au grand répertoire (motets, répons, hymnes, tropes, etc...) dans la liturgie chaque fois que cela s'avère possible, il semblerait que s'atténue enfin la frontière qui séparait autrefois une musique d'église parfois délibérément pauvre et la "grande musique sacrée" cantonnée au concert. Cette bonne nouvelle implique, alors que se multiplient les schola et que les maîtrises réapparaissent, le foisonnement de chefs de chœurs chrétiens témoignant d'un vrai savoir-faire dans leur mission. La présente masterclass s'attachera à définir les priorités à la fois techniques et pédagogiques du chef de chœur confirmé, cherchant à étendre répertoire de son chœur ou de sa schola à des formes polyphoniques plus élaborées. Nous parlerons du choix des œuvres, de leur insertion opportune dans la liturgie, de la place de l'assemblée dans ce répertoire, et nous nous attacherons à l'étude d'une pièce pour évoquer sa préparation à la table et sa mise en oeuvre en répétition dans toutes ses dimensions: mise en valeur du contrepoint, gestion expressive du phrasé musical, construction de la justesse harmonique...

1h

M. Olivier Bardot

Chef de chœur professionnel et professeur diplômé d’Etat (direction d'ensembles vocaux) au Conservatoire supérieur régional de Paris, Olivier Bardot s’attache depuis quelques années à développer en France une pratique éclairée du chant liturgique dans toutes ses composantes, proposant, avec l’aide d’autres musiciens de métier, des formations à la composition et à la direction chorale. Son chœur Stella-Maris, qui réunit de jeunes actifs depuis 2001, s’est fait connaître du public pour l’exigence de son interprétation du grand répertoire a cappella (Vêpres de Rachmaninov, cantate Figure humaine de Poulenc...). Il s’est produit dans des lieux tels que la Philharmonie de Paris, la cathédrale de Chartres, le Florilège international de Tours, la nouvelle cathédrale russe de Paris, le festival de Lacoste et l’église allemande d’Helsinki. Professeur aux séminaires de la Communauté Saint-Martin et de Versailles, Olivier Bardot compose pour l'Eglise; il est également membre du Consortium international de musique sacrée et participe au comité stratégique d'Ecclesia Cantic.

M. Benoît Collet

Découvrir l’écriture musicale – la composition niveau 1

Pour partir en voyage, il faut savoir où l’on va bien sûr mais aussi ce dont nous avons besoin pour le voyage ou encore comment fonctionne notre moyen de transport. Même si un bon sens de l’orientation est utile, la connaissance des cartes reste indispensable. Partir à la découverte de l’écriture musicale peut s’aborder de différentes manières … Cet atelier vous propose de découvrir les chemins de l’écriture (la tonalité, la modalité, …), vous initiera à la lecture des cartes à travers l’analyse d’extraits, vous donnera des outils concrets et simples, vous parlera de guides sûrs pour entamer un voyage qui, j’en suis certain, vous fera découvrir des paysages, des parfums et des couleurs qui vont au-delà des mots.

1h

M. Benoît Collet

Pianiste et claveciniste né à Bruxelles, Benoît est titulaire de 6 Premier Prix des Conservatoires Royaux de Bruxelles et de Mons. Il bénéficia des cours et des conseils de personnalités comme J-C Vanden Eynden, Frederic Haas, Sigiswald Kuijken, Pierre Hantaï ou encore Christophe Rousset. Comme pianiste, il se produit régulièrement en concert avec ses amis, notamment au sein du duo Milonga. Comme claveciniste, il assure le continuo dans des oeuvres majeures du répertoire baroque. Ses recherches le poussent étudier et approfondir sa connaissance du style classique viennois. Depuis quelques années, il étudie les racines et l’écriture poly-rythmique et poly-modale du folklore argentin. Professeur à l’académie de Jette depuis de nombreuses années, il multiplie les projets pour ses élèves. Parmi eux, citons l’ensemble Anacruz, créé il y a dix ans, avec lequel il a lancé un échange musical avec différents ensembles et musiciens argentins (Gerardo Di Giusto, Mauro Ciavattini, …). Parallèlement à ses activités, il est invité comme conférencier ou formateur en plusieurs endroits tant pour parler de l’écriture que pour aborder des sujets d’histoire de la musique ou d’analyse d’oeuvres. Depuis 2017, il est directeur adjoint de l’académie de Jette (Bruxelles).

M. Yves Lafargue

Approfondir l’écriture musicale – la composition niveau 2

Approfondir ses connaissances en écriture musicale, afin de les mettre au service de la musique liturgique polyphonique. Construire une musique au service du texte, choisir les couleurs musicales adaptées, élaborer un contrepoint équilibré... Nous vous proposons une vue d’ensemble des éléments nécessaires à maîtriser pour aborder la composition liturgique, ainsi que des illustrations par des exemples concrets. Cette MasterClass s’adresse aux musiciens dotés d’une première expérience en composition musicale, et souhaitant développer leurs connaissances en la matière.

1h

M. Yves Lafargue

Né le 24 juin 1969 à Paris, Yves Lafargue débute le piano à 6 ans, l'orgue à 10 ans ,et suit des études supérieures musicales : écriture au CNSM de Paris, orgue au CNSM de Lyon. Organiste liturgique depuis 1981, il est aujourd’hui titulaire de la basilique Notre-Dame-de-Fourvière à Lyon, professeur d'orgue au Conservatoire de Lyon (CRR), et concertiste. En 1988, il débute l’écriture musicale, notamment pour de grands rassemblements (Messe du Jubilé 2005 de Notre-Dame-du-Puy) ou pour Fourvière (Psautier de Fourvière) ; professeur aux sessions ANFOL (Association Nationale de Formation des Organistes Liturgiques) de St-Omer, il est également ténor au sein du Chœur d’Oratorio de Lyon.

M. Arnaud Peruta

Se perfectionner en écriture musicale – la composition niveau 3

Harmonie classique (usage des accords et de la polyphonie), contrepoint (combinaison de lignes mélodiques), instrumentation (connaissance et usage des instruments), composition selon des formes classiques (variations, fugues, etc.), et bien d’autres composantes de l’écriture musicale vous seront présentées par Arnaud Peruta, qui alternera éclairage théorique, exemples musicaux (langages et styles utilisés par divers compositeurs), et exercices pratiques. Cette MasterClass s’adresse aux musiciens disposant d’une expérience significative en composition musicale, et souhaitant perfectionner leur expertise dans ce domaine.

1h

M. Arnaud Peruta

Arnaud PERUTA est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris (écriture, analyse, orchestration, improvisation à l'orgue, direction de chœur grégorien). Il a été responsable de la musique à Saint Germain l'Auxerrois à Paris, ainsi qu'organiste à Saint Antoine des Quinze-Vingts et Notre Dame des Victoires. Il a dirigé successivement les Conservatoires de Bayonne et de Dijon. Il est l’auteur de trois recueils de chants pour la liturgie : « chanter les psaumes », « chanter la messe », et « accompagner la messe à l’orgue » (édition l’Echelle de Jacob).

Mme Laetitia du Roy

Le solfège pour les nuls

Vous avez pensé vous procurer « le Solfège pour les nuls » mais n’êtes pas encore passé à l’action ? Pour vous un # c’est ce qui sert à valider un code PIN et vous vous demandez à quoi d’autre cela pourrait être utile ? Quand vous prenez la partition d’Un grand champ à moissonner, votre chant préféré (what !?), heureusement qu’il y a les paroles sinon vous ne sauriez pas dans quel sens la contempler ? Alors bienvenue à cet atelier, nous allons ensemble démystifier tout cela !

1h

Mme Laetitia du Roy

Laetitia débute le piano à l’âge de 5 ans et entre au conservatoire l’année suivante, en classe à horaires aménagés. A 14 ans, elle découvre avec bonheur le chant en intégrant les chœurs de la Perverie, à Nantes. Depuis, il n’est pas une année où elle ne participe pas à un projet chantant : Folles Journées à Nantes, Stabat Mater de Poulenc à Pleyel avec la Maîtrise des Hauts de Seine, Dixit Dominus de Haendel au Festival de Froville, multiples concerts et opérettes avec la troupe Oya Kephale (Geneviève de Brabant, La Fille du Tambour Major, la Vie Parisienne, …), participation à des concerts de musique sacrée en tant que soliste auprès de différents chœurs (Missa Sancti Josephi - Zelenka, Magnificat - Vivaldi, Messe en Mib - Schubert, Magnificat - Bach, Messe en Ut – Beethoven) mais aussi lors de divers récitals. En 2014, elle rejoint l’ensemble le Palais Royal (direction Jean-Philippe Sarcos) et se produit avec eux aux Invalides, à la Salle du 1er Conservatoire de Paris, à la Seine Musicale, au Cercle Interallié ou encore à la Cathédrale de Troyes. Elle collabore également avec Charly et Nicole dans le cadre des visites aux chants d’elle à Saint Louis en l’Ile et à Saint Joseph des Carmes. En parallèle, elle s’investit depuis de nombreuses années dans le chant liturgique en étant chantre dans différentes paroisses. Elle a eu la joie de pouvoir participer aux belles aventures des Oraison’s Singers et des Dei Amoris Cantores. Depuis 2019, elle co-dirige le Chœur Saint Jean-Paul II (Saint Jean-Baptiste de Grenelle – Paris), chœur liturgique qui donne également des concerts de musique sacrée. Après avoir suivi l’enseignement des soprani Florence Guignolet et Mary Saint-Palais, elle se perfectionne aujourd’hui au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy en chant et direction de chœur, dans les classes d’Aurélie Lobbé et de Philippe Le Fèvre. Ingénieur de formation, Laetitia est par ailleurs chef de projet pour la mise en place de progiciels.

M. Vivien Galletti

L’orgue : quels tuyaux pour le chantre ?

Pour cette masterclass, Vivien Galletti vient nous donner quelques tuyaux pour les différents acteurs de l'animation liturgique (animateurs, organistes, etc.) ainsi que les liens qu'ils peuvent entretenir dans le cadre le liturgie.

1h

M. Vivien Galletti

Musicologue et organiste de formation. Enseigne l'éducation musicale en collège à St Etienne. Intervenant auprès de la maîtrise de la cathédrale de St Etienne et chef de choeur de la Schola St Maur (choeur grégorien du centre-ville). Membre de la commission de musique liturgique (St Etienne) et chef de l'Equipe Technique Nationale d'animation liturgique au sein des Guides et Scouts d'Europe. Pratique la direction de choeur, la composition et l'orchestration dans le cadre du scoutisme et des Petits chanteurs de St Etienne (maîtrise).

Mmes Alix Jocteur-Monrozier & Caroline Bourjade

Technique respiratoire et vocale pour les Alti

Qui n’est jamais arrivé en répétition après une longue journée d’études ou de travail ? Tendu ? Epuisé ? L’échauffement est le préalable indispensable à toute émission vocale correcte. Nous tenterons donc de rappeler les fondamentaux et effectuerons des exercices pour une belle et saine séance de chant : règles de posture, respiration, souplesse vocale, travail des voyelles, résonance. Nous mettrons ensuite en pratique ces échauffements sur des chants du programme du Week-End Ecclesia Cantic.

1h

Mmes Alix Jocteur-Monrozier & Caroline Bourjade

Née en 1993 à Bordeaux, Caroline Bourjade suit une licence de philosophie puis un master de management en communication, avant de se tourner vers l’œnologie (elle exerce actuellement une fonction d’ambassadrice associée d’un vignoble en Sauternais). En parallèle, elle se forme dès l’âge de 6 ans au piano au Conservatoire National de Bordeaux, puis au chant au sein du jeune chœur de l’Opéra de Bordeaux. Elle poursuit par une formation en chant lyrique dispensée par le Conservatoire Gabriel Fauré à Paris, tout en participant à des chœurs polyphoniques de chant à cappella. Aujourd’hui à Lyon, elle est engagée dans l’ensemble vocal de grégorien féminin In Montana. Née en 1987, Alix Jocteur Monrozier suit, en parallèle de ses études de droit, un cursus de Chant Lyrique au Centre de la Voix, à Lyon, ainsi qu’un 2e cycle d’écriture et analyse musicale au Conservatoire de Lyon. Elle complète actuellement sa formation par un Diplôme d’Etudes Musicales en Direction de Chœur et Technique vocale à Villeurbanne. Chef de chœur de plusieurs chorales, elle est également membre de la Commission Musique & Liturgie du Diocèse de Lyon, Chantre régulière au Sanctuaire St Bonaventure et à la Cathédrale de Lyon, et participe à l'Ensemble grégorien féminin lyonnais In Montana.

Marie et Michel Alabau

Chantre et organiste : si on s’aimait !

Chantres et organistes sont au service d'un même ministère musical en liturgie, mais n'ont pas toujours conscience des difficultés techniques que rencontrent les uns et les autres. Apprenons à les identifier pour devenir des partenaires complémentaires...

1h

Marie et Michel Alabau

Née à Marcq en Baroeul, Marie Alabau est actuellement professeur de chant choral au conservatoire d’Arras. Elle a étudié le violon, le piano et l’écriture au CRR de Lille. Marie Alabau est tombée dans le chaudron de la musique liturgique très jeune, par le travail de sa mère, au sein de la revue Eglise qui Chante. Après de longues années de pratique de l’animation liturgique, elle dirige aujourd’hui la formation des chantres au sein du stage d’Arras ; elle est également relectrice au sein du SECLI et collaboratrice pour la revue Voix Nouvelles. Michel Alabau, né à Paris a étudié l’orgue et l’écriture au CRR de Lille. Il est titulaire de l’orgue de la cathédrale de St Omer et directeur du stage Jeunes organistes et chantres d’Arras. Michel Alabau accompagne des messes depuis l’âge de 14 ans. Fervent admirateur de « l’école St Séverin », il en a été l’un des titulaires durant plus de 30 ans. Interprète, il a beaucoup creusé le thème de la transcription et de la musique pour orgue concertant, au disque comme au concert. Il est titulaire de la carte professionnelle des artistes musiciens du culte du diocèse de Paris.

Mmes Bénédicte Jorrot & Marthe Davost

Technique respiratoire et vocale pour les Sopranos

Vous êtes soprano, vous voulez comprendre comment est faite votre voix? Comment l’utiliser au mieux pour son plus grand bien, le vôtre et celui de vos auditeurs ??? C’est par ici ! Vous êtes les bienvenues !!

1h

Mmes Bénédicte Jorrot & Marthe Davost

Bénédicte Jorrot : Grâce à un éveil musical très jeune, tant familial qu’éducatif, Bénédicte intègre à l’âge de 12 ans la manécanterie des Petits Chanteurs de Saint Charles de Versailles. Après 4 ans de violon, elle rejoint, en 2002, le conservatoire en classe de chant avec Anne Marie Auger. En 2011, l’ensemble vocal l’Offrande Lyrique, dirigé par Romain Champion, l’invite à rejoindre le pupitre des sopranos. Elle enseigne la musique et le chant en maternelle, primaire, collège, lycée ainsi qu’auprès d’adultes. En septembre 2014, elle a fondé et dirige un choeur de jeunes enfants à Boulogne et poursuit ses études de chant lyrique à l’Ecole Normale de Musique de Paris, où elle a obtenu son diplôme d’exécution. En septembre 2018, elle a rejoint le Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy dans la classe de chant d’Aurelie Lobbe, ainsi que dans la classe de direction de Philippe Lefevre. Par ailleurs, elle travaille en étroite collaboration avec Adeline Toniutti, fondatrice, directrice et coach du CALYP (Centre d’Art Lyrique de Paris). Actuellement, Bénédicte travaille en tant que professeur de chant et de technique vocale au sein de l’Ecole Saint Dominique située au Pecq sur Seine. Elle dirige également l’Ensemble Kaïre Maria, chœur d’une cinquantaine de jeunes filles créé sous sa direction il y a 5 ans. Son but principal est d’aider les jeunes à se développer tant vocalement que personnellement mais également spirituellement au travers des pièces sacrées que nous travaillons pour nos concerts. En tant que soprano, Bénédicte a à cœur de mettre sa voix au service de Dieu par le biais de concerts spirituels, animations de messes, mariages, enterrements mais également au travers de la formation de ses choristes. Marthe Davost : Après des études de clavecin et de violon c’est à la maîtrise de Bretagne que la soprano Marthe Davost découvre son intérêt particulier pour la voix. Très jeune elle intègre les chœurs de l’Opéra de Rennes et le chœur Mélisme(s) sous la direction de Gildas Pungier. Elle est admise en 2010 dans le choeur d’adultes de la Maitrise Notre Dame de Paris sous la di-rection de Lionel Sow et poursuit au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNS-MDP) de 2012 à 2017. Depuis, Marthe se produit dans des rôles et répertoires variés comme Drusilla (l’Incoronazione di Poppea), l’Enfant, la Princesse, le Feu et le Rossignol (L’enfant et les sortilèges), Ardélise (La Carmé-lite de Renaldo Hahn), La Voix Humaine (Poulenc), Zerlina (Don Giovanni), Eurydice (Orphée aux En-fers). Elle est très régulièrement sollicitée pour des récitals autour de l’oeuvre d’Hildegarde von Bingen et a chanté pendant dix années dans l’Ensemble de vocal de la cathédrale Notre-Dame de Paris sous la direction de Sylvain Dieudonné. Elle se produit dans plusieurs ensembles comme le Poème Harmonique sous la direction de Vincent Dumestre avec qui elle enregistre le CD Anamorfosi, l’En-semble Marguerite Louise sous la direction de Gaétan Jarry. Elle est également directrice artistique de l’Ensemble Lux Aeterna qui a pour vocation de replacer des oeuvres liturgiques dans leur con-texte initial. Elle sera Félicie dans la Belle et la Bête, opéra pour ensemble et film de Philip Glass, avec l’or-chestre régional de Normandie, de novembre 2020 à février 2021 et Bastienne en janvier 2021 (Bastien et Bastienne) avec l’Orchestre de Picardie sous la baguette d’Arie van Beek.

Mme Alix Debaecker

Ding, dong : comment faire sonner un chœur ?

Comment faire sonner un chœur? la question du son m'a toujours taraudée. Un chœur se reconnaît au son qu'il a, de même qu'un chef se reconnaît à la façon dont il fait sonner un chœur. Mais comment cela se fait -il? Quelles exigences mais aussi quelles techniques travailler pour qu'une oeuvre prenne vie? Pour ma part, faire sonner un chœur trouve un écho profond dans la parole sainte "et le Verbe s'est fait chair". C'est la nécessité de faire jaillir la vérité de notre âme à travers chaque son. Chanter-vrai ! Comment trouver ce feu en chœur? C'est que je vous propose de travailler concrètement lors de cette masterclass!

1h

Mme Alix Debaecker

Née en 1986, Alix a très vite voué une passion à la musique. À l’âge de onze ans, elle intègre la Maîtrise de Radio-France. Au cours de ce cursus exigeant et rigoureux de sept années, elle apprend le chant, le piano, l’analyse, l’écriture ainsi que la direction de chœur, avec Toni Ramon. De 2005 à 2008, elle approfondit sa formation de direction de chœur au CRR de Boulogne-Billancourt et intègre ensuite le CEFEDEM (Centre de formation des enseignants de la musique) où elle obtient son Diplôme d’État en direction de chœur en 2010. Elle entre dans la classe chant de Gisèle Fixe, professeur au Conservatoire du VIIe arrondissement de Paris, tout en perfectionnant sa direction de chœur auprès de chefs tels que Didier Louis (Lumen de Lumine), Denis Rouger (Chœur Figure Humaine) et Claire Marchand (Ensemble vocal Intermezzo). En 2010, elle devient chef de chœur assistante à la Maîtrise des Hauts-de-Seine, où elle assure la formation du chœur d’enfants de l’Opéra National de Paris (250 productions avec 470 enfants par an). En 2014, elle obtient sa licence de Lettres et reprend la direction du chœur de Sainte-Marie-des-Batignolles. En 2015, elle crée le Chœur d’enfants liturgique Saint-Jean-Paul II. En 2016, elle fonde la Maîtrise de filles du collège Stanislas. En 2017, elle co-dirige la Maîtrise de Saint-Christophe-de-Javel. Elle enseigne le chant choral successivement à l’école de musique de Saint CLoud, au CRR d’Aubervilliers et au CRR de Boulogne. Depuis 12 ans, elle fédère des chanteurs amateurs confirmés et semi-professionnels, au sein du Chœur de Grenelle qu’elle a créé. Les projets sont riches et ambitieux, comme la commande du boléro de Maurice Ravel, dans une transcription pour choeur à 15 voix a capella par Thierry Machuel. Enfin, elle assure depuis 5 ans des formations en entreprise sur la prise de parole en public, l’assertivité et le leadership.

Frère David Perrin (Dominicain)

La Parole éternelle et le parolier

Soit qu'elle exalte la parole de l’homme, soit qu'elle revête de mélodie la parole que Dieu a révélée à l’homme (Jean-Paul II), la musique est, dans le chant, au service de la parole. Au cours de cet atelier, nous essaierons de comprendre la place essentielle, première, du texte et de voir, ensuite, les défis que doit relever un "parolier" dans l'écriture d'un chant.

1h

Frère David Perrin (Dominicain)

Né en 1985 à Nice, le frère David Perrin est entré dans l’Ordre des Prêcheurs en 2010, dans la Province dominicaine de Toulouse, après des études à l’École Normale Supérieure à Paris, une agrégation et un doctorat ès lettres. Ordonné prêtre en 2017, il est assigné depuis trois ans au couvent de Bordeaux où il enseigne, entre autres, l’anthropologie et la philosophie de l’art. De sa rencontre avec le frère Clément Binachon (entré en même temps que lui chez les dominicains) naissent des collaborations fructueuses, celui-ci mettant en musique les textes que son frère lui propose (l’une de leurs compositions, « Mon Dieu, ma miséricorde », a été chantée lors du concert d’Ecclesia Cantic à Paris en 2017). Le chant liturgique fait naturellement partie des ingrédients de la prière chorale chez les dominicains, mais le frère David Perrin, en sa qualité de parolier, estime aujourd’hui que c’est moins par la voix que par sa plume qu’il est plus à même d’exercer sa vocation : chanter la gloire de Dieu et faire entendre sa Parole !

M. Eric Duvivier

Un chœur compatissant et bon pour des funérailles

Nous avons lancé, à Lyon, en octobre 2019 une chorale d'étudiants et jeunes pros un peu spéciale: "le Chœur d'Espérance". L'idée étant d'accompagner les funérailles chrétiennes par le beau et la jeunesse pour témoigner de notre Espérance. C'est un lieu de mission discret mais incroyable où nous avons une possibilité énorme pour prier pour le défunt, donner un message chrétien d'Espérance au famille et apprendre à se laisser travailler et toucher pour trouver un cœur humble, compatissant et bon. À l'heure où la société prône la jeunesse reine, il est bon de se rappeler que tout passe et de recentrer nos vie sur Lui. Bonne idée de mission toute simple pour les chorales sans service précis ! 😉

1h

M. Eric Duvivier

Né le 19 avril 1995 à Annecy, j'ai suivi ma formation de menuisier ébéniste et marqueteur pendant 4 ans à Lyon puis un an à Paris avant de vivre une année de Propédeutique à Paray le Monial. À la suite de cette dernière j'ai trouvé la place de vocation à la sainteté dans le monde laïque et suis donc revenu à Lyon où je travaille désormais. En poste de "compagnon professionnel" dans une menuiserie ébénisterie, je fabrique, restaure et pose tout ce qui peut être en bois dans une maison. J'ai découvert le chant polyphonique pendant mes études lyonnaise avec la "Cdcm". À Paris, j'ai ensuite eu la joie de créer "le chœur demi-sel" où j'ai découverts la direction de chœur, je fus ensuite chantre pour mon année de Propé. De retour à Lyon, je redécouvre la beauté de la Liturgie en étant responsable de celle de "EC 2002".

M. Martin Szersnovicz

De Charles Gounod à Natacha St Pier : chanter Sainte Thérèse !

« Moi si j’avais commis », « Vivre d’amour », « Jeter des fleurs… Qui n’a pas découvert sainte Thérèse de l’enfant Jésus à travers les nombreuses mises en musique de ses textes ? Ce que l’on sait moins, c’est que Sainte Thérèse elle-même chantait ses propres poèmes puisqu’elle choisissait un air de son temps (mélodie ou opéra) et en modifiait les paroles. Elle était donc à sa manière « artiste » et « musicienne ». Accompagnée au piano, cette MasterClass sera l’occasion de balayer une grande partie des poèmes thérésiens mis en musique, depuis les mélodies de son époque jusqu’à la variété d’aujourd’hui, en passant par les chants des communautés nouvelles et des compositeurs liturgiques. Cette MasterClass s’adresse aux chanteurs et chefs de chœurs qui souhaitent en savoir sur le répertoire musical thérésien et plus généralement, à tous les amoureux de sainte Thérèse !

1h

M. Martin Szersnovicz

Pianiste de formation, passionné de chant, Martin SZERSNOVICZ a accumulé les engagements musicaux comme chanteur et chef de chœur pour des liturgies, veillées de prière ou enregistrements (Pèlerinage des Routes de Vézelay, Festival Saint Jean, groupe de prière Abba, institut Philantropos). En tant que choriste, il a notamment fait parti du Chœur de l’Orchestre de Paris sous la direction de Didier Bouture, Geoffroy Jourdain et Laurence Equilbey. Avec le Père François de Rasilly, il lance en 2008 La Route chantante de Lourdes qui tous les ans propose une démarche itinérante à 60 jeunes autour du chant et du service des malades pendant le Pèlerinage national du 15 août. La même année, il fonde le quatuor vocal des Oraison’s singers avec lequel il propose l’animation, en petit effectif polyphonique, de messes et de concerts spirituels ainsi que des soirées de prières organisées par les Semeurs d’Espérance à Saint-Gervais (Paris) pendant 4 ans. Il débute la composition en 2009 principalement pour des communautés religieuses (Tibériade, Communauté Saint Jean, etc…). Depuis sa fondation et jusqu’en septembre 2016, il participe comme chanteur, chef de chœur et compositeur à la belle aventure des Dei Amoris Cantores (DAC), groupe pour lequel il a composé certains chants des albums « Vers la Lumière », « Sauvé » et « Veni ». En septembre 2018, il rejoint les rangs du Chœur de Grenelle, sous la baguette d'Alix Debaecker. Après avoir été avocat, Martin est depuis quatre ans Directeur des Relations sociales en entreprise.

M. Jacques Montagne & M. Jean de La Charie

Chanter un chant nouveau, l’expérience Théou Xarisma

Est-ce difficile de sortir un album ? Est-ce difficile de composer ? Vous pensez que tout a déjà été fait ? Vous pensez ne pas être au niveau ? N'ayez pas peur et foncez ! Cette masterclass vous propose de partir d’une expérience, celle de THEOU XARISMA, et de celle des deux jeunes initiateurs du projet. Pourquoi et surtout comment se lancer dans l’aventure d’une production : une invitation à agir sans attendre !

1h

M. Jacques Montagne & M. Jean de La Charie

Né en 1993 à Aix-en-Provence, Jacques Montagne a grandi dans une famille musicienne, nourri des interprétations des grandes œuvres classiques. Après des études d’ingénieur à Lille et en parallèle de son poste de chargé d’affaires en entreprise, il décide en 2013 de se lancer dans l’apprentissage du solfège et de l’écriture musicale, ayant envie de découvrir les dessous techniques de la musique et plus particulièrement de la polyphonie. La composition lui permet d’approfondir sa foi, particulièrement en travaillant les textes des grands saints tels que saint Augustin, saint Ignace de Loyola et les textes de l’écriture sainte. Entre 2015 et 2016, il dirige le petit chœur de l’aumônerie de Lille, et en 2017, après une rencontre providentielle avec Jean de la Charie, il monte avec ce dernier le groupe THEOÛ XÁRISMA et enregistre deux albums : « Le Don de Dieu » et « Totus Tuus ». Il demeure marqué par l’œuvre du groupe Dei Amoris Cantores (DAC) et par ce qu’a permis d’accomplir le groupe Sitio (Route Chantante). Jean de la Charie a été bercé par des parents musiciens et la musique classique depuis son enfance. Pourtant ce n’est qu’à l'âge de 15 ans qu’il jouera ses premières notes sur la guitare d’un de ses amis. En 2013, il se lance dans la folle et belle aventure de l’apprentissage du solfège en autodidacte, et après avoir découvert le chant polyphonique en 2014 grâce au groupe Dei Amoris Cantores, il monte avec un groupe d’amis lyonnais la Chorale du Doux Cœur de Marie qu’il dirigera pendant 3 ans. Il travaille en même temps la composition et c’est par ce moyen qu’il approfondit sa foi, particulièrement en mettant en musique les textes de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la liturgie. En 2017, il reprend les Musigos, le groupe de musiciens des jeunes du diocèse de Lyon. Il découvre avec joie la direction d'orchestre ; complètement fan des orchestrations d'Antoine Coppée, il ne manquera pas de les faire jouer lors des grandes célébrations comme celle de l’Immaculée Conception (le 8 décembre à Lyon). Cette même année, il monte avec son ami Jacques Montagne le groupe THEOÛ XÁRISMA, dont le deuxième opus, « Totus Tuus », est sorti début 2020. Son message aux participants d’EC20 : Foncez, n’ayez pas peur ! Encouragez ceux qui se lancent et lancez-vous à votre tour dans des projets plus grands que vous. Faites-le pour le Seigneur et priez l’Esprit-Saint afin qu’il vous éclaire le chemin.

Anne et Gabriel Lefèvre

Chanter en famille : Un témoignage missionnaire

Anne et Gabriel Lefèvre chantent en ensemble vocal semi pro depuis 20 ans. ils ont à cœur de transmettre leur passion à leurs 6 enfants. La Masterclass présentera leurs parcours et leurs désirs profonds pour partager leur foi par la musique. A la lueur de leur expérience ils montreront comment le chant en famille est possible pour une dimension apostolique et comment la musique est malléable selon toute circonstance.

1h

Anne et Gabriel Lefèvre

Gabriel Lefèvre est né en 1972 à Paris. Après des études en école de commerce, il est actuellement gérant de la société Rejoye Evenementiel : une société de production de musique chrétienne. Sa femme, Anne, née en 1973 en Isère, a quant à elle suivi une licence de musicologie, fait de la flûte traversière au conservatoire ainsi que des cours de direction. Aujourd’hui administratrice de production à Rejoyce, elle est également monteuse son et professeur de chant choral. Anne et Gabriel pratiquent tous deux du chant en ensemble semi-pro depuis 20 ans ainsi qu’en famille : « Nous sommes très attachés à l’unité de notre famille. En cela nous pensons que le chant joue un rôle très important. C’est une sorte de ciment familial qui nous unit dans un seul chœur ou cœur… Le chant en famille est aussi une façon pour nous de partager une sorte de joie intérieure avec le public lors de nos concerts. Ce sont des moments de partage très forts. » « Nous avons de nombreux concerts le plus souvent sacrés à notre actif, ainsi qu’une pratique hebdomadaire du chant en liturgie. Notre participation active en liturgie nous donne un recul et une analyse sur le chant liturgique proprement dit. Notre attache à la musique liturgique va de la pratique du chant grégorien à la musique actuelle. Nous accordons de l’importance au sens des textes, à la beauté de la musique et à la qualité des compositions. Nous considérons que le chanteur est un instrument qui fait le pont entre le célébrant et l’assemblée. Nous pensons que l’unité des Chrétiens et la communion se fait par cet intermédiaire. La musique nous porte à la prière, en ce sens elle se doit d’être belle et qualitative. En tant que famille chantante, nous avons à cœur de faire partager et partager avec d’autres le talent donné par Dieu. Ayant ainsi acquis une grande expérience du chant choral en petits effectifs, nous avons transmis notre passion à nos 6 enfants. Gaël, Clément et Emmanuel chantent depuis qu'ils ont 8 ans à la Maîtrise de ND de Versailles, rejoints dernièrement par Colombe et Raphaël. Gaël, contre-ténor et Blanche, soprano sont tous deux élèves en classe de chant lyrique au conservatoire d'Orsay. Le chœur familial existe maintenant depuis trois ans. Durant l’été 2019, nous avons animé une session de chants, vacances musicales familiales durant une semaine à l’Abbaye de Lagrasse et qui s’est terminée par un concert. La deuxième édition devrait avoir lieu, en août 2020. »

Frères Alexandre Frezzato & Stefan Ansinger

Le grégorien 2.0 : réenchanter Internet avec les dominicains de Fribourg

Genèse, développements et premiers fruits du projet OPChant : une chaîne YouTube consacrée au chant grégorien dominicain. Entre sauvegarde d’un patrimoine et évangélisation sur le web, comment une passion personnelle devient une prédication pour le monde.

1h

Frères Alexandre Frezzato & Stefan Ansinger

Le frère Stefan Ansinger est né en 1994 à Venray, aux Pays-Bas. Après avoir été diplômé à plusieurs reprises en théorie musicale dans les écoles néerlandaises pour le violon et la flûte à bec, instruments avec lesquels il avait l’habitude de soutenir diverses chorales d’église et paroisses dans son pays natal, il étudie la théologie en parallèle d’un master de science administrative, entre l’université de Fribourg, en Suisse, et l’université de Nijmegen aux Pays-Bas. Il est actuellement frère étudiant à Fribourg pour la province des Pays-Bas. Durant son noviciat dominicain en Angleterre, il a pu approfondir son expérience de chantre en paroisse, une activité qu’il continue d’exercer à Fribourg. Le frère Alexandre Frezzato est né en 1992 à Martigny, dans le Valais Suisse. Un bachelor en philosophie et théologie puis un master dans la même discipline l’ont conduit chez les dominicains de Fribourg, au couvent Saint-Hyacinthe, où il est actuellement frère étudiant de la province de Suisse et chantre de la communauté. Avec le frère Stefan, en 2019, il co-fondent le projet OPChant (http://www.opchant.com), afin de promouvoir la tradition dominicaine du chant grégorien. Leur communauté virtuelle sur YouTube, en croissance régulière grâce aux vidéos mises en ligne toutes les semaines, dépasse aujourd’hui les 16 000 abonnés.

Rendez-vous à Ecclesia Cantic dans

Partenaires

#
Ils soutiennent Ecclesia Cantic